Commentaires « Tekki » 38-39 : De la transparence version Macky Sall (Par Mamadou Lamine Diallo)

Dakarmidi – Macky Sall veut nous amener à un bilan d’épicier du style, j’ai fait des routes, j’ai fait des puits, j’ai acheté des moulins à mil, j’ai présenté des condoléances, etc..

Ce n’est pas sérieux. Un bilan, c’est la mesure des deux objectifs fixés politiquement : 75 000 emplois par an et le doublement du nombre de personnes de la classe moyenne en dix ans.
Macky Sall n’a jamais défini la classe moyenne au Sénégal. Et c’est clair qu’il a échoué dans la création d’emplois. C’est pourquoi son ministre Amadou Ba s’attaque à la masse salariale de la fonction publique pendant qu’il endette massivement le pays.
Le peuple demande la transparence dans la gestion des fonds communs, des émissions de bons et obligations du Trésor ainsi que des contrats pétroliers, les états financiers de Petro Tim et Timis Corporation et leurs actionnaires réels.

La transparence est une obligation constitutionnelle dans la gestion des ressources naturelles. Elle commence par la diffusion de l’information vraie. Or dans l’affaire de Petro Tim/ Timis Corporation, le rapport de présentation du Ministre chargé de l’énergie contient de fausse informations sur les capacités techniques des sociétés Petro tim et autres nébuleuses.

Pourquoi le Premier Ministre refuse de rendre public le rapport de l’IGE sur ce dossier ?
Question nouvelle
Les affidés de Macky Sall ont affirmé qu’il n’y a pas de fonds politiques au Sénégal. On ne trouvera dans aucun budget la dénomination fonds politiques. Les fonds existent et sont cachés sous la rubrique transferts courants.
A l’Assemblée nationale, le montant des transferts courants est de 500 millions par an.
M Macky Sall et M. Moustapha Niasse, ce montant de 500 millions, ce sont des fonds politiques ou pas ? Comment sont-ils mobilisés ?

Il n’est pas surprenant que, dans ce contexte, Le FMI dans son rapport de février 2017 relatif à la consultation au titre de l’article IV parle de lobbies et de transparence.

La Rédaction