Cheikh Oumar Aïdara (Consultant), livre les clés du match RS Berkane / Jaraaf

Dakarmidi – Il n’y a pas de feu ! C’est un match qui se joue à 11 contre 11,  les joueurs du Jaraaf n’ont qu’à se comporter comme des guerriers pour faire le bon résultat.

C’est évident que le RS  Berkane va accueillir le Jaraaf dans des conditions précaires. C’est prévisible, c’est d’ailleurs devenu un moyen légal pour gagner un match au Maroc. Dès lors, cette situation ne pourra pas se régler sans la mainmise de nos fédéraux. La CAF n’appartient pas au Maroc, mais plutôt à tout le continent africain, sans distinction aucune. Donc à partir de ce moment, il est inacceptable de laisser passer certains dérapages des clubs marocains lors de leurs rencontres à domicile.
Cependant pour la rencontre de demain, il faut que les joueurs du Jaraaf prennent leur responsabilité du début à la fin du match. Et cela ne sera possible que s’ils acceptent d’aborder la partie dans une solidarité horizontale. C’est à dire « tout le monde au marquage tout le monde à l’attaque tout le monde à la défense ». Le RS Berkane est une équipe joueuse qui déroule un jeu d’intervalle très lisible et très rapide aussi alors il faudra tout fermer et ne pas prendre de but, surtout en début de match et essayer d’en marquer le plus tôt possible.

Pour la tactique, j’aimerai voir le Jaraaf jouer avec un bloc médian pour les étouffer à partir de leur zone de construction. J’espère que les joueurs vont gagner ce match pour dédier la victoire au feu KARIM SEGA DIOUF et à leur capitaine PAPE YOUSSOU PAYE forfait pour cumul de cartons.

wiwsport.com