Les chefs d’État d’Afrique de l’Ouest en visite mardi en Gambie pour faire fléchir Yahya Jammeh

Dakarmidi – La pression internationale s’accentue sur le président gambien sortant Yahya Jammeh. Les chefs d’État d’Afrique de l’Ouest se rendent en Gambie mardi 13 décembre, rapporte France24, pour tenter de convaincre le président sortant de céder le pouvoir au président élu Adama Barrow, a fait savoir une source au ministère sénégalais des Affaires étrangères.

« Ces chefs d’État vont lui demander de quitter le pouvoir », à la suite de sa défaite à l’élection présidentielle du 1er décembre, a ajouté la source sénégalaise. La délégation, conduite par la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), devrait être composée des présidents nigérian Muhammadu Buhari, sierra-léonais Ernest Bai Koroma et ghanéen John Dramani Mahama.

Samedi, la présidente de la Cédéao avait déjà fait part de sa préoccupation : « Ce revirement est inacceptable et menace la paix non seulement en Gambie, mais dans tout la sous-région d’Afrique de l’Ouest ». Dans un communiqué officiel, elle a « également adressé un message personnel au président Jammeh pour lui demander d’accepter les résultats de l’élection ». Dans la foulée, le Conseil de sécurité avait exhorté le président sortant à « respecter le choix du peuple souverain de la Gambie et transférer, sans conditions ni retard injustifié, le pouvoir au président élu, Adama Barrow ».