Centenaire de la commune de Kaolack: Moussa Fall parle d’une farce de mauvais gout.

Dakarmidi – Kaolack est en pleine célébration du centenaire de la vie de la commune, avec un budget de 20 millions et des festivités sur l’étendue du territoire, ce qui a provoqué l’ire et l’incompréhension du leader de l’APRODEL qui parle d’un  » mépris et d’une farce de mauvaise gout  » envers les populations kaolackois qui depuis cent ans tirent le diable par la queue.

« C’est un sentiment de désolation qui nous anime aujourd’hui, quand on a appris que la municipalité avait débloqué 20 millions pour fêter 100 ans de misère, 100 ans d’absence totale d’assainissement et de perspectives. Aujourd’hui, la jeunesse trinque sous les arbres à palabres, la location des motos constitue la seule alternative qui s’offre à eux. Avec cette cohorte de malheurs et de desespoirs si l’autorité municipale à la tête de laquelle se trouve Mme Mariama Sarr a le coeur à la fête, là on est étonné et déçu par autant d’irresponsabilité.  » martèle le président de l’ Alliance pour la Promotion du Développement Local ( APRODEL ).

Même s’il ne remet pas en cause le symbole et la signification qu’ont 100 ans dans la vie d’une commune comme celle de Kaolack, M. Fall fustige les festivités organisées pour cette célébration.

 » On peut et on doit célébrer les 100 ans de Kaolack mais l’heure était à la réflexion avec des forums, des journées de réflexion sur les voies et moyens à mettre en oeuvre pour sortir Kaolack de l’insalubrité chronique, le défaut d’éclairage public et le chômage.  » a- t- il conclu.

La rédaction