Case des tout-petits : Les prémices d’une fin de crise

Dakarmidi – Le différend qui opposait le collectif national des animateurs polyvalents à Thérèse Faye Diouf semble trouvé son épilogue. En effet, le collectif a rencontré la Directrice générale de l’Agence nationale de la petite enfance et de la case des Tout-petits (Anpectp), hier, à 13h, renseigne « Libération ».

A l’issu de cette rencontre, les deux partis ont trouvé un consensus, suite à l’engagement de la directrice générale de la case des tout-petits, de solliciter auprès des autorités, l’autorisation de procéder au remplacement des 56 animateurs polyvalents manquants pour compléter la liste des 419 déjà pris en charge, afin que ces derniers puissent intégrer la 2éme cohorte.

Satisfaits de cette décision, les animateurs polyvalents de Bakel, Tamba, Kédougou, Kolda, ont présenté leurs excuses par rapport aux « désagréments qu’ils ont causés durant les dernières 48h ». Ils ont tout de même invité ainsi les autorités à œuvrer pour un dénouement heureux face à leur situation.

La Rédaction