CAN 2016 : Le beach soccer apporte un plus au footballeur à 11 (technicien)

Dakarmidi – Ngalla Sylla, l’entraîneur de l’équipe nationale de beach soccer composée de six joueurs évoluant dans les championnats formels, a fait savoir que le football de plage est une discipline qui permet aux footballeurs de maîtriser davantage leur sujet. « Je les (footballeurs) invite à s’intéresser au beach soccer qui est un plus dans la formation tactique, technique et physique du footballeur », a expliqué, mardi à l’APS, le technicien, premier buteur du championnat professionnel sénégalais en 2009.

Parlant de son groupe qui compte en son sein Mamadou Sylla, le défenseur international du Jaraaf de Dakar, il a indiqué que ce dernier a beaucoup progressé dans ses relances et dans le marquage. « Nous avons joué ensemble, c’est d’habitude un défenseur qui récupérait et qui balançait ensuite et au marquage, il est devenu plus attentif grâce au beach soccer », a t-il dit. Ngalla Sylla qui a allié la pratique des deux formesde football jusqu’à sa retraite en 2015 parle aussi des attaquants du beach soccer qui sont obligés de « garder le ballon pour faire remonter leur bloc-équipe ». « Dans le foot formel, c’est ce qu’on demande aux attaquants quand ils sont seuls de savoir garder le ballon », a t-il dit. Il a souligné qu’au beach soccer, « il faut être très attentif sur le marquage pour ne pas permettre à l’adversaire de prendre vite l’avantage ».

Ngalla Sylla a en outre relevé que « si au football à 11, on peut se permettre de tricher et de marcher parfois tout en comptant sur les autres, au beach soccer, c’est totalement impossible ». »En se permettant une petite inattention, on pénalise son camp », a t-il expliqué, soulignant qu’un footballeur qui vient au beach soccer, va vite progresser sur les plans technique, tactique et physique. « Il trouvera qu’il est plus léger sur un terrain gazonné et aucune faute d’inattention n’est permise au beach soccer où il doit être attentif à tout », a-t-il par ailleurs ajouté. Dans la liste des 12 joueurs convoqués par la CAN prévue du 13 au 18 décembre à Lagos (Nigeria), six éléments évoluent dans des clubs du football à 11.