Campagne 2017 – Mansour Ndiaye :  » ce gouvernement nous a habitués à du tâtonnement « 

Dakarmidi – La saisine  du Conseil constitutionnel par Macky n’est pas du goût de beaucoup de coalitions en lice aux législatives. En conférence de presse hier, mardi 25 juillet à Kaolack, Mansour Ndiaye, la tête de liste nationale de la coalition  » Baatu Askan Wi  » dénonce un tâtonnement du gouvernement dans l’organisation des élections législatives.

« Nous l’avions dit depuis le début que le gouvernement, en l’occurrence le ministre de l’Intérieur, ne rassure pas les Sénégalais quant à la bonne tenue du processus électoral. Tout d’abord, nous avons dit que faire la refonte intégrale du fichier électoral en année électorale a été la première erreur du gouvernement. Ce qui fait que tout compte fait, ce gouvernement nous a habitués à du tâtonnement ».

 Selon Mansour Ndiaye, la situation est d’autant plus cahoteuse à l’étranger où les représentations diplomatiques du Sénégal ne fonctionnent pas. « Les Sénégalais ne savent pas où donner la tête pour ceux qui sont au Maroc, en Argentine, au Brésil pour accomplir ce droit de vote. Voilà dans quelle situation nous sommes aujourd’hui ». Mansour Ndiaye et cie disent qu’ils ne vont pas accepter cette « forfaiture » parce que c’était une « conspiration » de l’Etat qui a été organisée pour frauder.
« Aujourd’hui, je pense qu’ils sont en train de le manifester en disant que les personnes peuvent voter avec des pièces autres qui ne sont pas dans le Code électoral. Ça semble être du forcing. Macky Sall nous a habitués à cela et je pense que nous n’allons pas l’accepter. Nos représentants ne vont pas l’accepter. Le Sénégal a eu toujours de la stabilité depuis le consensus sous Abdou Diouf autour du processus électoral », se désole-t-il.
La rédaction