Burkina Faso: ouverture du procès de l’ancien président Blaise Compaoré

Dakarmidi – L’ancien président Blaise Compaoré, qui vit en exil en Côte d’Ivoire et qui a même pris la nationalité ivoirienne, sera jugé par contumace en tant qu’ancien ministre de la Défense. Le procès pourrait durer environ une semaine, selon une source judiciaire, peut-être un peu plus si un renvoi de quelques jours est décidé. Mais déjà, avant même le début des débats, il règne comme un parfum d’inachevé, souligne la Rfi.

Ce jeudi 27 avril s’ouvre devant la Haute Cour de justice de Ouagadougou, un procès très important au Burkina Faso. La quasi totalité des ministres du gouvernement de Luc Adolphe Tiao comparaît pour leur implication présumée dans la répression de l’insurrection populaire d’octobre 2014 qui avait entrainé la chute du régime.

Ce premier procès de Blaise Compaoré s’ouvre sans Blaise Compaoré et sans les auteurs de la répression puisque les 32 ministres inculpés sont jugés pour complicité de coups et blessures volontaires et de complicité d’homicides volontaires.

Il se fera également sans les victimes puisqu’elles ne peuvent pas se porter parties civiles devant la Haute Cour de justice. Des plaintes ont été déposées devant le tribunal de grande instance. Le procès n’aura pas lieu avant la fin de l’année, selon leurs avocats.

La Rédaction