Benoît Hamon ne trouve pas «dégueulasse» d’être surnommé Bilal

Dakarmidi – Après « Ali » Juppé et « Farid » Fillon, place à Bilal Hamon. Depuis plusieurs jours, des militants de l’extrême-droite nomment ainsi sur les réseaux sociaux le candidat socialiste bien parti pour remporter la primaire de la gauche.

Deux comptes au nom de « Bilal Hamon » ont même été créés sur Twitter. Le premier (@HamonBilal) se présente comme un « candidat à l’élection présidentielle » qui est un « bobo multiculturel » et « pour l’instauration d’un califat en France ». Ajoutant que « Les femmes n’ont rien à faire dans les cafés ».

Ce phénomène qui avait auparavant frappé les candidats Alain Juppé et François Fillon n’a pas échappé à Benoît Hamon. Mais ce dernier a décidé de le gérer de manière très différente. Alors que les deux premiers avaient utilisé les mots « dégueulasse » ou « scandaleux » pour juger ces campagnes, Hamon décide lui de « remercier » l’extrême-droite.