Assassinat de son ambassadeur en Turquie : Vladimir Poutine calme le jeu et promet d’intensifier la lutte contre le terrorisme

Dakarmidi – Le président russe Vladimir Poutine calmé le jeu en désamorçant immédiatement les tensions. Il a en effet qualifié l’assassinat du l’ambassadeur russe Andreï Karlov lundi en Turquie de « provocation » destinée à nuire aux liens qui se réchauffaient entre Moscou et Ankara et aux efforts pour résoudre le conflit en Syrie.

« Le crime qui a été commis est sans aucun doute une provocation destinée à perturber la normalisation des relations russo-turques et le processus de paix en Syrie auquel contribuent activement la Russie, la Turquie et l’Iran », a-t-il déclaré à la télévision russe.

« Intensifier la lutte contre le terrorisme »

« Il peut y avoir seulement une réponse à cela : intensifier la lutte contre le terrorisme et les bandits le sentiront passer », a-t-il dit lors de cette réunion télévisée avec son ministre des Affaires étrangères et les responsables du renseignement intérieur et extérieur.

M. Poutine a précisé que Moscou envoyait des enquêteurs à Ankara, après reçu pour cela un feu vert du président turc Recep Tayyip Erdogan lors d’un échange téléphonique. « Nous devons savoir qui a dirigé la main des tueurs », a déclaré le président russe.

Tué par le policier qui devait le protéger

Le diplomate Andreï Karlov a été abattu de plusieurs balles par un policier turc alors qu’il prenait la parole à l’inauguration d’une exposition d’art dans la capitale turque.

L’assaillant, qui a ensuite été tué lors d’une opération de police, a affirmé agir pour venger le drame de la ville d’Alep, en passe de tomber entièrement aux mains du régime syrien soutenu par Moscou.

Cet attentat est survenu à un moment où les relations turco-russes connaissent une embellie depuis plusieurs mois après une grave crise diplomatique née de la destruction en novembre 2015 par l’aviation turque d’un avion militaire russe au-dessus de la frontière syro-turque.