Après les accusations de « candidat pro-Daesh » : Ahmed Khalifa va porter plainte contre Sonko

Ahmed Khalifa Niasse en veut à mort Ousmane Sonko. Et pour preuve : après les accusations de « candidat pro-Daesh », le marabout annonce une plainte contre le leader de Pastef.

«La famille du Docteur Ahmed Khalifa Niasse s’est réunie pour examiner les propos mensongers tenus par Ousmane Sonko lors de son meeting à Keur Massar le samedi 6 octobre 2018. Il devra, donc, recevoir une citation directe pour se présenter devant le Tribunal afin d’étayer ses déclarations », a appris Leral dans un communiqué.

Le document ajoute que la Coordination des Cadres du FAF, le parti de M. Niasse, a décidé de «demander à la Justice de mettre fin à l’usurpation par Ousmane Sonko et de son groupe, Pastef de la désignation de ses membres par l’épithète patriotiques. Alors qu’il s’agit de l’apanage du Front des Alliances Patriotiques dont le récépissé date du 1er aout 2000. Une usurpation qui doit être condamnée par la Loi ». Et ce n’est pas tout.

Selon toujours le document, « les cadres du FAP agitent l’idée de convoquer un congrès pour y convier les partis, coalitions et personnalités politiques pro confréries pour une candidature anti Daesh. Pour servir de contre poids à cette candidature anticonstitutionnelle. Des concertations sont en cours ».