Amélioration de la retraite : Le Saes exige le respect des engagements

Dakarmidi – Le Syndicats autonome de l ‘enseignement supérieur (Saes) a tenu un point de presse, hier  vendredi 12 mai pour faire l’état des lieux sur les accords avec le gouvernement sur la retraite. Les enseignants préviennent qu’ils n’accepteront pas que le déficit de 3% du fond national de retraite (Fnr) leur soit porté et exige le respect de l’accord de la pension de retraite des enseignements du supérieur.

L’autonomisation du Fond national de retraite, la mise en place d’une retraite complémentaire, l’abrogation de la loi du principe de l’écrêtement et d’un nouveau processus de suivi et pilotage du système de retraite constituent les différents points élaborés et validés par les services techniques du Gouvernement.

Cependant le Secrétaire général du Saes, Macky Fall déclare : « ces propositions devraient être validé par la conférence sociale. Mais, nous sommes sortis déçus de cette rencontre. », explique-t-il aux journalistes.

Ce dernier jette la faute sur le ministre du Travail qui il soupçonne d’avoir tout simplement boycotter la rencontre : « la mauvaise volonté du ministre du travail qui a tout simplement manœuvré pour arriver à organiser sa conférence sociale et recevoir le satisfecit du président de la république en faisant fi de ces préalables. », a-t-il dénoncé ».

Le Saes informe l’opinion que malgré sa bonne volonté à œuvrer pour l’apaisement de l’espace universitaire, le Gouvernement tarde à respecter ses engagements et qu’il avertit qu’il n’acceptera pas que les cotisations à la retraite soient indexés sur le salaire brute : « le gouvernement nous demande de prendre 3%, c’est à dire l’augmentation de l’assiette de cotisation de 35 à 38%  et ils ont commis l’imprudence de dire que c’est pour le déficit. Nous refusons, nous n’en sommes pas responsables. », lâche-t-il.

La Rédaction