Affaire Ndiaga Diouf : Me Amadou Sall et Me Moustapha Dieng plaident pour Abdoulaye Wade et le Parti Démocratique Sénégalais

Dakarmidi – En les entendant s’exprimer au prétoire hier lors procès de Barthélémy Dias dans l’affaire du meurtre de Ndiaga Diouf, on pouvait noté nettement qu’ils plaidaient pour Abdoulaye Wade.
Me Amadou Sall et et Me Moustapha Dieng ont fait les éloges du Pape du Sopi. Le dernier cité a retracé de bout en bout l’histoire du Pds et les manifestations politiques tenues durant le règne de Wade. Pour lui, Abdoulaye a fait un travail remarquable pour la démocratie au Sénégal  par conséquent, il ne pouvait en aucun cas cautionner des attaques agressives.
Il le (Abdoulaye Wade) cite « Je ne marcherai jamais sur des cadavre pour entrer au palais ». De par cette citation de l’ancien Chef de l’Etat du Sénégal, l’avocat Me Dieng s’adressant au Président Ndary Diop, a posé la question de savoir si un homme qui a fait plus 20 années d’opposition qui a subi les sévices politiques du régime socialiste pouvait être derrière des attaques contre de jeunes politiques.
 Me Amadou Sall, a embouché la même trompette, il a rappelé les différentes manifestations lors desquelles, ils (les libéraux) ont recruté des hommes pour assurer leur sécurité privée. A l’en croire,  il y ‘a des rôles que la sécurité publique ne peut pas jouer dans certaines situations. Il souligne dans son argumentaire que la police doit rester une police d’État qui veille sur toute la population sans distinctions aucune de parti politique. Pour l’ancien ministre d’Etat de Wade la violence n’est pas Parti Démocratique Sénégalais.