Un acteur majeur du génocide rwandais meurt en détention à Dakar

L’ancien ministre rwandais de l’Intérieur est finalement décédé en détention, ce lundi à l’âge de 69 ans, « d’une mort naturelle suivant l’autopsie réalisée le 1er septembre », selon les explications de Jean Bertrand Bocandé, directeur de l’administration pénitentiaire.
 
Un des acteurs majeurs du génocide rwandais, Karemera a été ministre des Relations institutionnelles dans le gouvernement Juvénal Habyarimana, en 1987. Nos confrères du Soleil qui donnent l’information, rappellent qu’il a été condamné le 21 décembre 2011, pour « entente en vue de commettre le génocide, incitation directe et publique à commettre  le génocide, génocide, ou subsidiairement complicité dans le génocide, viol et extermination constitutifs de crimes contre l’humanité » par le Tribunal pénal international sur le Rwanda (Tpir) basé à Arusha, en Tanzanie.