Mali: Quel schéma de transition pour les nouvelles autorités de la junte militaire ? ÉCLAIRAGE

Dakarmidi – Quelques jours seulement après le renversement du Président Ibrahim Boubacar KEÏTA, les nouvelles autorités de la junte militaire malienne intensifient les discussions pour tracer la feuille de route post-crise. L’avocat sénégalais et défenseur des droits humains, Me Amadou Aly KANE, livre à Confidentiel Afrique les clés d’un schéma inclusif d’une bonne transition pour le Mali. Infographie

Les États et les Organisations internationales n’ont pas à eux seuls, le monopole de la réflexion sur les problèmes de nos pays et du monde.

Il est aussi du devoir des citoyens
qu’ils soient des cadres ou simplement dépositaires d’une expérience acquise au cours d’un riche parcours d’apporter leur contribution à la résolution des problèmes de l’heure.

C’est sous ce rapport que nous sollicitons l’indulgence des uns et des autres pour cogiter à haute voix sur la transition au Mali .

Depuis le 18 Août 2020 , le Mali vit sous un régime militaire après qu’une junte se soit emparée de ses autorités légales .

Conformément à ses principes et usages, la Cedeao a immédiatement suspendu le Mali de ses organes de décision et pris des mesures de suspension des flux financiers, économiques et commerciaux à son encontre.

Après cette première vague de sanctions, il est aujourd’hui question de savoir s’il faut prendre des mesures d’atténuation de la coercition ou des mesures d’aggravation.

La réponse devrait être tributaire du plan de transition proposé par la junte militaire malienne.

De ce point de vue, nous pensons qu’une durée maximale de 18 mois devrait suffire pour organiser une transition vers un pouvoir civil .

Un délai plus court , pour un pays faisant face à une guerre asymétrique et où l’Etat est absent de nombreuses zones , pourrait déboucher sur une transition ratée pour cause de contestations post-électorales notamment .

En ce qui concerne l’organisation de l’Etat , il pourrait y avoir un exécutif gouvernemental dirigé par un PM civil issu de la société civile dans lequel , les portefeuilles de La Défense, de la sécurité intérieure et des affaires étrangères seraient occupés par des militaires .

À côté de l’exécutif gouvernemental, il y aurait un organe délibératif constitué par le Conseil national de salut public donc les militaires , élargi aux forces vives de la nation (opposition, société civile et ex-majorité ) .

L’organe de transition qui peut prendre la dénomination de Conseil National de Transition ( CNT ) jouera provisoirement le rôle de parlement de transition pendant 18 mois . Comme en Guinée.

Le CNT aura un petit bureau à sa tête à l’instar d’une Assemblée nationale et devra doter le pays d’une charte de gouvernance démocratique.

Le Premier Ministre désigné devra venir présenter un discours de politique générale de transition, après concertation avec toutes les parties prenantes.

La tâche du gouvernement consistera à appliquer ce programme minimal.

Il pourrait être décidé que tous ceux qui occupent des positions éminentes dans la transition ne pourront pas se présenter à la prochaine élection présidentielle.

Ce sera le cas du PM , du Président du CNT voire des Ministres.
Me Amadou Aly Kane