L’aid el Kebir ( Tabaski) célèbrée aujourd’hui dans certains pays de la sous région et en France

Dakarmidi- C’est l’une des fêtes les plus importantes pour la communauté musulmane ayant lieu le plus souvent chaque lendemain de la station de Arafat.

L’Aïd el-Kebir, aussi appelé Aïd al-Adha, signifie « grande fête », par opposition avec l’Aïd el-Fitr (petite fête), qui célèbre la rupture du jeûne du mois de Ramadan, est aussi appelée Aïd al-Adha (fête du sacrifice).

En France, certains parlent de « fête du sacrifice », en référence à la bête sacrifiée pour l’occasion.

La célébration de l’Aïd el-Kébir clôture le « hadj » ou pèlerinage à la Mecque, et symbolise pour les musulmans pratiquants la fraternité et le partage. Elle a lieu, chaque année, le 10 du mois de Dhou Al Hajja, dernier mois du calendrier musulman.

Un animal est alors sacrifié, le plus souvent un mouton, et fait office de repas, tandis que les fidèles mettent leurs plus beaux habits et multiplient cadeaux et aumônes le jour de l’Aïd.

En Guinée, jour de la fête, beaucoup de fidèles musulmans risquent de ne pas assiter à la prière à cause d’une forte pluie peut être synonyme de grâce.