Contribution : L’AFRIQUE EST LA CAUSE PRINCIPALE DE SON SOUS DÉVELOPPEMENT (Par Abdoulaye Mbemba Keita)

Dakarmidi- Autrefois , on attribuait le retard de l’Afrique au fait de l’impérialisme et de la colonisation . Cependant les pays africains ont accédé à leur indépendance il y’a plus d’un demi siècle , aujourd’hui autonomes dans la gestion de leurs affaires . Est ce donc normal que l’on veuille pointer du doigt encore l’ex colon à l’origine de notre présent sous -développement ? Je répond sans hésitation par un NON catégorique et je répondrai toujours NON car nous sommes en tant qu’êtres humains autant intelligents que lui pour assumer entièrement nos responsabilités et prendre notre destin en main . La raison principale du retard de l’Afrique est indubitablement due aux africains eux -mêmes qui ne parviennent pas à faire usage de leur intellect afin d’ exploiter judicieusement leurs potentialités naturelles innombrables au bénéfice exclusif de leurs populations , dans un monde où les relations internationales sont définies par les intérêts nationaux .

Ainsi , je trouve ‘puérile’ que nous continuions à pleurnicher , accusant l’Occident d’entraver notre développement économique , à confisquer nos ressources en fixant par exemple les prix de nos commodités ou encore à nous soumettre à une dépendance économique via les prêts des institutions financières de Bretton woods que nous ne refusons d’ailleurs jamais .

Pour quoi sommes nous étonnés de notre sort lorsque l’accès à l’éducation ne nous aide toujours pas à gérer avec efficience nos états à l’instar des pays de l’ouest qui progressent bien que ne possédant pas assez de matières premières ? Pour quoi sommes nous si surpris de notre pauvreté lorsque nous portons au pouvoir sur des bases irrationnelles des dirigeants qui hypothèquent nos ressources économiques pour assouvir leurs propres intérêts personnels et égoïstes . Je crois fermement que si nous voulons sortir de ce cercle vicieux et infernal du sous développement, nous devons arrêter dès maintenant d’accuser l’autre et faire une introspection sur nous mêmes car soyons un peu réalistes , les pays de l’ouest n’arrêteront jamais de réfléchir sur les tactiques, les voies et moyens perfides et machiavéliques afin de nous maintenir dans la dépendance économique, leur survie en tant qu’état viable et celle de leurs populations qu’ils doivent nourrir dépendent de nos matières premières . C’est bien ridicule de penser que nos pleurs puériles les dissuaderont.

Enfin , le jour que nous saisirons cette assertion de Jean Bodin selon laquelle “ il n’y a de richesses que d’hommes “ , l’Afrique cessera de pleurer et se mettra au travail pour amorcer un développement économique irréversible.

Abdoulaye M’Bemba Keita