Bah Ndaw, le président de la Transition au Mali, a prêté serment ce vendredi

Dakarmidi  – Il a tenu un discours fort, notamment sur la corruption, l’impunité et la gestion des ressources publiques.

«Je ne peux pas promettre zéro corruption mais je ferai tout pour que l’impunité zéro soit la norme. L’argent public est sacré et je ferai en sorte qu’il soit dépensé, de manière traçable et raisonnable. Avec tous les sacrifices que cela comporte, en termes de mesures systémiques et de répression des crimes et délits économiques», a déclaré l’ancien ministre des forces armées.

Il promet que tous les dossiers d’enquêtes réalisées par les structures de vérifications seront transférés au juge, au besoin. «Il m’appartiendra de garantir à la justice les moyens de diligenter leur traitement», indique-t-il.

Bah Ndaw assure aussi, que les moyens de l’armée iront désormais totalement à l’armée et seulement à l’armée.  Et que chaque centime investi pour la défense et la sécurité de ce pays sera surveillé et évalué.

«Tant que je présiderai aux destinées de la Transition. J’en prends ici le serment. La bonne gestion de nos ressources, de nos maigres ressources est, en effet, une obligation.  Ce sera là un chantier de la Transition», promet-il.