Après le sergent Rimo Rimo, c’est au tour de l’Adjudant-chef Seri de se prononcer contre un troisième mandat d’Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire

Dakarmidi  – Alors que quelques militaires isolés se sont ouvertement prononcés contre le troisième mandat du président Alassane Ouattara à la tête de la Côte d’Ivoire, un autre sous-officier supérieur se prononce.
Après le sergent Rimo Rimo, c’est au tour de l’Adjudant-chef Seri de se prononcer contre un troisième mandat d’Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire. « ‘’ …Chez nous les gendarmes, quand nous faisons la formation, on nous dit que nous sommes là pour la protection de la population et de ses biens. On se réfère à quoi ? Nous nous referons à la Constitution, aux règles qui ont pour Maitre, le Président de la République. Nous les gendarmes, nous sommes les gardiens de cette institution, ses règles et ses lois », a-t-il déclaré dans une vidéo citée par actualiteivoire.info.
Le sous-officier supérieur ajoute que « (…) la Constitution dit quoi, concernant la candidature à la présidence ?…vous savez ce qui se passe, cela a révolté la population, et elle  marche ; la population est tuée, est massacrée. Par qui ? Par les corps habillés…c’est parce que nous n’avons pas de bon chef aujourd’hui…Je pense que trop, c’est trop… ». Une sortie qui ferait certainement froid dans le dos des ivoirien en cette période très sensible avec une vive tension ambiante dans le pays.