Wadiall 18 Safar : SERIGNE MOUHAMADOU LAMINE BARA MBACKE FALILOU : 1er petit-fils Khalif de Serigne Touba

Dakarmidi- Au panthéon des saints et illustres petit-fils de Serigne Touba Khadimou Rassoul figure un hors du commun, symbolisant le prototype de l’homme accompli et premier petit-fils Khalif de Cheikhoul Khadim et fils de Serigne Fallou Mbacké :SERIGNE MOUHAMADOU LAMINE BARA MBACKE FALILOU.

Avec lui a débuté le cycle des petits-fils khalifes de Serigne Touba.  Serigne Mouhamadou Lamine Bara maniait avec aisance l’arabe comme le français. Très attaché à son père, il était à la limite son chargé de mission ou homme de confiance. Zoom sur la vie et l’œuvre de cet érudit qui a quitté ce bas monde en 2010.

Serigne Mouhammadou Lamine Bara Mbacké est né en 1921 à Touba. Fils de Cheikh Mouhamadou Fallilou Mbacké et de Sokhna Khary Sall, son père l’avait confié à son frère Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké Ibn Serigne Touba, qui a donné son nom à son fils. Ce dernier se chargea de son éducation religieuse. Il sera par la suite entre les mains de Serigne Modou Amar à Barél Keur Samba Diaw près de Ngaye Mékhé.

Très tôt attaché au service de son père, Serigne Bara Mbacké a eu à jouer des rôles divers comme chargé de mission ou homme de confiance dans beaucoup de tâches qui demandent abnégation, engagement et courage. Il a eu à se rendre à plusieurs reprises à la Mecque sur instruction de Serigne Fallou comme guide principal des personnes qu’il envoyait aux lieux saints. Il a aussi accompagné à la Mecque, son oncle, Serigne Abdou Khadre Mbacké.

Maniant avec aisance l’arabe comme le français, Serigne Bara est aussi connu pour sa perspicacité et son ouverture d’esprit. Il était doté d’un remarquable sens de l’organisation, plusieurs fois éprouvé dans les travaux qu’il a eu à diriger à la tête de la famille de Serigne Fallou. L’homme, pour ceux qui le connaissent, est réputé pour son assiduité aux prières du vendredi à la Grande mosquée de Touba.

Son attachement et son amour envers son pére, Serigne Fallou s’est illustré par le nombre de ses fils qui portent son nom. Serigne Mouhammadou Lamine Bara Mbacké s’est aussi illustré par sa dévotion et son attachement envers toute la famille de Cheikh Ahmadou Bamba en qui il vouait un grand respect.

Serigne Mouhammadou Lamine Bara Mbacké s’est aussi illustré par ses interventions remarquables aux travaux dans les champs de Serigne Saliou Mbacké à Khelcom avec ses disciples et toute la famille de Serigne Fallou Mbacké (travaux de défrichage, d’entretien ou de récolte) 
L’homme, pour ceux qui le connaissent, est réputé pour son assiduité aux prières du Vendredi, depuis l’inauguration, de la Grande Mosquée, le vendredi 7 juin 1963. Sa bonté de cœur, sa générosité et sa franchise sont largement attestées par tous.

Serigne Bara Mbacké est très attaché à la famille de Khadimou Rassoul et voue un respect remarquable, une gratitude et une dévotion exemplaire à ses prédécesseurs et se veut le digne continuateur de message. Grand travailleur et rassembleur, Serigne Bara s’est toujours attelé à la mise en œuvre de l’héritage de Cheikh Ahmadou Bamba.
Depuis son accession au khalifat de Serigne Fallou, il a hissé le Kazu Rajab à une dimension encore plus resplendissante, avec le concours de ses frères, de toute la famille et des disciples.

Puisse Dieu, par la grâce de l’Elu (P.S.L.), la bénédiction de son illustre grand-père, Cheikhoul Khadim et la baraka de son maître spirituel Serigne Fallou MBACKE, le garder longtemps parmi nous et donner une issue heureuse à toutes ses entreprises.

D’après le témoignage de Serigne Modou Mamoune NIANG (TOUBA, Rajab 1424 H.)

Serigne Bara Falilou quitta ce bas monde le 30 juin 2010 et laissa le Khalifat à Serigne Sidy Mocktar Mbacké plus connu sous le nom de Serigne Cheikh Maty Lèye Mbacké.

 

Sources : Hizbut Tarqiyah Com – Dakar92