VIDÉO – AFFRONTEMENTS ENTRE PARTISANS DU MAIRE CHEIKH GUÉYE ET CEUX DU DG DU PORT : LE PIRE ÉVITÉ DE JUSTESSE

La vague n’est pas encore là mais le moins que l’on puisse dire est que la commune de Dieuppeul–Derklé nage déjà en eau trouble.

En effet, en perspective des prochaines élections locales dont la date officielle n’est même pas encore connue, deux mastodontes de la scène politique locale se livrent à une guerre sans merci par projets et par militants interposés.

Il s’agit de l’actuel maire Cheikh Gueye et de Aboubacar Sedikh Beye, DG du Port Autonome de Dakar (PAD) qui n’a jamais fait mystère de ses ambitions pour le fauteuil occupé par l’un des plus fidèles compagnons de Khalifa Sall de la coalition Taxawu Ndakaru.

Ce jeudi matin, le pire a été évité de justesse dans l’enceinte de l’école primaire Ibrahima Koita, où les deux camps, ou du moins ceux qui s’en réclament, se sont violemment affrontés.

A l’origine du différent, les travaux de pavage de la cour de l’école Ibrahima KOITE, entrepris par un des plus proches collaborateurs de Aboubacar Sedikh BEYE, sous sa casquette d’ancien élève de l’établissement, sur demande du directeur. Ce qui n’a pas du tout été du goût du maire de la commune qui fustige le fait d’avoir été mis devant le fait accompli, alors même que l’école relève de la compétence que lui confère l’acte 3 de la décentralisation.

Pour lui, ce groupe n’en est pas à son premier coup d’essai et que tous ces actes sont motivés par des calculs politiques savamment orchestrés par ses adversaires pour le mettre en mal avec les populations.

Des arguments évidemment battus en brèches par les partisans du DG du PAD qui soutiennent que leur leader ne fait que répondre aux sollicitations des populations.

Toujours est-il que le maire a fait arrêter les travaux par ses services compétents qui sont immédiatement descendus sur les lieux pour démonter les dalles déjà mises en place. S’en suivent des échanges verbaux qui finiront par dégénérer entre les deux groupes de jeunes qui en sont venus aux mains, ou plus exactement à la pioche, puisque c’est de cela dont il a été question en réalité.

Fort heureusement, le pire a été évité de justesse, grâce à la présence de certains responsables des deux camps qui ont fait preuve d’esprit de dépassement en ramenant à la raison les plus belliqueux, au tempérament volcanique, prêts à en découdre à la première occasion.

Nous vous proposons sur la vidéo ci-dessous la réaction à chaud du responsable APR Cheikh Tidiane DIARISSO sur le théâtre des opérations, ainsi que celle du maire Cheikh GUEYE que nous avons trouvé en pleine réunion dans la salle de délibération de sa mairie.