Vélingara: Le Maire accusé de détournement

“En ce qui concerne la gestion financière, une nébuleuse tourne autour de plus de 200 millions de Fcfa pour la gestion de 2014 à 2019. En effet, un gap de 72 millions est noté entre le soi-disant compte administratif du maire et le compte de gestion du percepteur.

Ensuite, il y a 85 millions destinés aux indigents, 21 millions aux acteurs culturels et 12 millions destinés au CLAC. Soit un total de 190 millions de Fcfa. Si à cette somme, s’ajoute la gestion financière des projets de l’Etat comme la CEL et le PACASEN respectivement de 25 millions et de 43,8 millions, nous constatons effectivement que le maire a fait un détournement de plus de 200 millions FCFA“, détaille El Hadj Abdoul Aziz Mbengue.

Sur la question foncière, le 2è adjoint au maire informe que 8 212 parcelles ont été loties sans autorisation aucune, plus d’une dizaine de réserves morcelée et vendue à des tiers. “L’absence de registre foncier fait de la commune de Vélingara une particularité.  Dans les 14 quartiers que compte Velingara commune, aucun espace destiné à d’éventuelles infrastructures n’y existe. Au quartier Château d’eau, 22 hectares réservés pour édifices publics ont été morcelés et vendus”, précise-t-il. Rajoutant avoir saisi l’OFNAC pour que la lumière soit faite sur “ces nombreux manquements. Le maire Mamadou Woury Bailo Diallo n’a pas tardé à réagir, selon la même source, qui apprend qu’il va saisir un huissier dès ce lundi 10 Août 2020, pour que son deuxième adjoint apporte des preuves à ses allégations. Et qu’il va se prononcer au moment opportun.