Un ancien rebelle tué par balles

Selon le quotidien L’AS qui donne l’information dans sa livraison de ce lundi, les faits se sont produits le samedi 22 août 2020 au village de Diégoune dans le département de Bignona (région de Ziguinchor). La victime Hamidou Diémé aurait été appelée au téléphone par ses bourreaux qui lui ont donné rendez-vous.
Ne se doutant de rien, il s’est rendu au lieu indiqué. Dès son arrivée sur les lieux, il a été fusillé par des hommes armés supposés appartenir au Mfdc. Il a succombé sur le coup à ses blessures. Ses assassins ont disparu dans la nature. La dépouille de Hamidou Diémé est déposée à la morgue du centre de santé de Thionk-Essyl. Le directeur exécutif d’Amnesty International, Seydi Gassama, condamne fermement le meurtre et réclame une enquête pour identifier les meurtriers et les traduire en justice.