Un an de prison avec sursis requis pour les rappeurs Booba et Kaaris

Dakarmidi – Un an de prison avec sursis requis à l’encontre des rappeurs Booba et Kaaris. Réquisition qui fait suite à la bataille rangée ultra médiatisée entre les deux camps à Orly le 1er Août 2018.

Le procureur a réclamé la relaxe d’un membre du clan Booba, qui s’est tenu à l’écart de la rixe mais pour les huit autres prévenus, il a requis entre six mois de prison avec sursis et huit mois fermes, selon la gravité des violences et les antécédents judiciaires de chacun.

A en croire le procureur, les principaux responsables de la bagarre restent les deux rappeurs. Si Booba a porté le premier coup, Kaaris s’est levé pour aller au contact, tous les deux entraînant leurs gardes du corps dans la rixe.

Le fait majeur qu’il faut noter au cours de cette audience est que si Booba a continué à jouer au dur, Kaaris pour sa part a opté pour l’apaisement expliquant à Madame la juge qu’il n’avait pas d’autre choix que de répliquer car se sentant encerclé et menacé.

Voici ce qu’il dit en substance : « C’est vraiment pas ma faute, j’avais pas le choix madame. J’ai agi par légitime défense du début jusqu’à la fin ».

Et le rappeur d’affirmer que Booba lui aurait lancé : “lève-toi, salope !”. “Je me lève, c’est une erreur. Mais je me lève parce que prendre des coups assis, c’est plus grave que prendre des coups debout”.

Selon senepeople, après les avoir renvoyés à leurs responsabilités et en leur rappelant qu’ils sont pères de familles et chefs d’entreprises, le procureur a requis un an de prison avec sursis pour les deux rappeurs qui, dit-il : « ont perdu toute lucidité », mus par la peur de « devenir la risée de leur entourage, mais aussi la risée d’Internet ».

Il faut préciser que l’interdiction de quitter la France, imposée à tous les prévenus, a été levée ce qui fait que Booba pourra retourner à Miami.

Une affaire à suivre..

La rédaction