UEMOA: création imminente d’une banque islamique (Mamadou Lamine Mbacké)

Dakarmidi –  Une banque islamique sera très bientôt mise en place au sein de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA). Une annonce faite par le président directeur général de l’Institut africain de la finance islamique (AIIF), Mamadou Lamine Mbacké, hier, lundi 07 mai 2018 lors de la 5ème édition du Forum international sur la finance islamique de l’Afrique de l’Ouest, à Diamniadio. Une occasion pour annoncer le lancement du premier « fonds d’investissement conforme avec la charria en Afrique de l’Ouest en partenariat avec une banque d‘affaires ».

« L’AIIF annonce la création imminente d’une banque islamique dans l’UEMOA, dans le cadre d’un partenariat avec un groupe d’experts disposant de plusieurs dizaines d’années d’expérience au niveau international », informe-t-il à l’occasion de cette rencontre à laquelle participaient plus de 200 institutions sur le thème « Afrique de l’Ouest-Pays du Golf : le pont des investissements directs ».

Selon M. Mbacké, l’Institut africain de la finance islamique va par ailleurs lancer plusieurs autres projets dont celui portant sur la création d’une association de microfinance islamique « au capital d’un milliard de francs CFA avec des partenaires turcs et sénégalais ».

Si l’on en croit Mamadou Lamine Mbacké, l’institut africain de la finance islamique a formé plus de 2000 professionnels dans la sous-région et « est plus que jamais engagée à apporter sa contribution dans les efforts du gouvernement’’ visant à « faire du Sénégal un hub de la finance islamique » en vue de contribuer à l’émergence.

Il a sollicité le soutien du gouvernement sénégalais « pour la concrétisation de tous ces projets » qui, selon lui, « constitueront une étape importante dans l’objectif de bâtir une industrie financière islamique au Sénégal ».

Le président directeur général de l’Institut africain de finance islamique signale que dans cette perspective, ce forum « vise à promouvoir la destination de la CEDEAO en vue d’y attirer les investisseurs du Golfe (arabique) qui cherchent de nouvelles opportunités d’investissements ».

La Rédaction