Transport aérien: Pascal De Izaguirre « Les Etats africains ont intérêt à libéraliser le transport aérien s’ils veulent se développer »

Dakarmidi – La troisième édition de la conférence internationale Africa convergence s’est ouverte hier, jeudi 21 juin 2018 à Dakar sous le thème: « Attractivité, transformation et émergence. Le trio gagnant de l’exécution stratégique ».

En attendant l’ouverture des panels aujourd’hui, le Président-directeur général de Corsair, Pascal De Izaguirre, a invité les Etats africains à démocratiser leur espace aérien pour booster leur développement.

Revenant sur les barrières réglementaires établies par certains Etats africains, le Pdg de Corsair estime que c’est un frein au développement. « Les Etats africains ont intérêt à libéraliser le transport aérien s’ils veulent se développer. Puisque si on libéralise l’espace, il y’a plus de concurrence sur les prix, plus de trafic et plus de recette » souligne t-il.

Selon l’obs, avec l’arrivée de la nouvelle compagnie Air Sénégal Sa, le Pdg de Corsair rappelle que, plus il y’a d’offres, plus y’aura de choix, plus y’aura de vols, plus y’aura de trafic. « L’émulation par une concurrence saine est très positive pour le consommateur. Donc je me réjouis de l’arrivée d’Air Sénégal Sa et cela poussera les autres à etre plus compétitifs » a t-il dit.

Pour ce qui est du bilan du Corsair  au Sénégal au Sénégal, le Pdg de la compagnie fait savoir qu’il est extrêmement positif. Pascal De Izaguirre; « Durant des années, nous avons opéré des vols Charter. Et depuis 2012, on est en vol régulier grâce au soutien des autorités sénégalaises qui ont souhaité  que nous développions notre présence au Sénégal. Aujourd’hui on a un vol direct quotidien tout au long de l’année ».

A l’en croire M. Izaguirre, tout cela se fait à l’appréciation des autorités sénégalaises qui leur ont renouvelé leur confiance, ainsi qu’à la population et à la diaspora.

La rédaction