Trafigura, la pieuvre offshore!

Dakarmidi -C’est une information de libération, le journal rebondit sur ce scandale qui mine certains pays du continent africain et qui sans doute va créer de graves conséquences sur le plan économique. Il s’agit de Trafigura, ce négociant suisse qui brasse partout des milliards dans le seul but de se faire des profits et dont les filiales locales sont immatriculées aux Bahamas.

Du Sénégal au Gabon en passant par la Côte d’ivoire, aucun de ces pays n’est épargné. Au total précise la même source, ce sont neuf entités qui sont montées dans ce paradis fiscal qui étend ses tentacules et augmente ses profits en Afrique.

Bien que mis en cause dans l’affaire « Dirty Diesel » Trafigura pour autant ne  lésine pas sur les moyens, elle fait tout pour maximiser ses bénéfices en Afrique y compris au Sénégal. Dans notre pays, elle a racheté à Vito gaz  toute la partie gaz pour la rondelette somme de 9,7 milliards, 10 stations à Total en plus d’entrer dans la capitale de Senstock, à travers sa filiale Puma Energy Sénégal.

Et pour s’assurer des bénéfices en or la société a choisi les Bahamas et les Iles Maurice deux paradis fiscaux réputés.

Tout ce la fait dire au journal que Petro Tim n’est pas la seule société pétrolière active au Sénégal et immatriculée dans un paradis fiscal.

Affaire à suivre

La Rédaction