Trafic du bois de Véne: Comment Yaya Jammeh a dérobé plus de 162 milliards à la Casamance

Dakarmidi – L’ancien président de la Gambie, Yaya Jammeh, a pillé les forêts casamançaises pour entretenir un trafic de bois vers la Chine. La révélation a été faite par un réseau mondial de journaliste d’investigations (Occrp) qui a exploité des factures et des documents judiciaires lui incriminant. Selon les enquêteurs, ce business a permis à Jammeh de voler 325, 5 millions de dollars (plus de 162 milliards Fcfa) entre 2010 et 2016 à la région sénégalaise.

La Gambie a exporté du bois de vène d’une valeur de plusieurs centaines de millions de dollars. C’est suite à un système mafieux orchestré par Jammeh qui a noué un partenariat criminel avec deux Roumains Nicolae et Dragos Buzaianu qui avaient le monopole sur les exportations de bois.

PressAfrik souligne que le bois était coupé au Sénégal avant d’être acheminé en Gambie. De là, il était exporté en Chine. Le journal de révéler qu’avec Jammeh, le MFDC (Le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance), a tiré parti du commerce du bois. En effet, le mouvement rebelle aurait tiré 19,5 millions de dollars (9,7 milliards Fcfa) du commerce illégal de bois entre 2010 et 2014, selon un rapport de Forest Trends, une organisation caritative environnementale américaine.

Au total, une valeur estimée à 325,5 millions de dollars en bois de vène a transité par les ports de la Gambie entre 2010 et 2016. Jammeh et ses associés sont devenus copropriétaires d’une société forestière, West Wood Gambia Lt