Thies: Pour la phase 2 du Pse, le gouvernement débloque 114 milliards 600 millions pour 42 projets prioritaires

Dakarmidi – Pour la mise en œuvre de la phase II du Plan Sénégal émergent (Pse) dans la région de Thiès, 42 projets prioritaires ont été identifiés. Ces derniers concernent cinq axes majeurs (le renforcement du capital humain, l’économie, les infrastructures, le transport, la gouvernance). Le tout, pour une somme globale de 114 milliards 600 millions de francs Cfa.

Pour ce qui concerne le volet infrastructurel, il est prévu, entre autres, le bitumage des tronçons Tivaouane – Pambal – Darou Alpha, l’axe Khombole – Ndiagagnao – Sanghé… ou encore la mise à niveau de la route nationale n°3 (Rn3) qui s’étale de Thiès à Touba, mais aussi la Rn2 entre Thiès et Saint-Louis.

Selon le chef du Service régional de la planification de Thiès, tous les 42 projets doivent être mis en œuvre pour permettre à la région de prendre son envol. « Pour la phase II du Pse, nous avons saisi l’occasion pour intégrer toutes les préoccupations régionales. Les documents de planification sont en adéquation et en articulation avec les préoccupations régionales, tant au niveau du diagnostic qu’au niveau des stratégies et du plan d’action. Tous les axes majeurs ont été budgétisés et si tous les projets sont pris en compte et mis en œuvre par la phase II du Plan Sénégal émergent, la région de Thiès va enfin connaître son essor économique’’, a expliqué hier Oumou Mbaye, lors d’un comité régional de développement (Crd) autour de la présentation du rapport-planification de la phase II du Plan Sénégal émergent.

Lors de cette rencontre, quelques résultats de la phase I du Pse dans la région de Thiès ont été passés en revue. Ainsi, il est ressorti une densification des investissements massifs dans les secteurs de l’éducation (avec surtout l’enseignement supérieur, les filières de professionnalisation des étudiants), du transport, etc.

A en croire Ibrahima Dieng, à travers le Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc) et dans le cadre de la phase II du Pse, beaucoup de tronçons seront pris en charge. Il y aussi le volet qui intéresse le développement de la chaîne des valeurs à travers les secteurs productifs comme l’agriculture et les secteurs d’appui à la croissance. Il y a également le volet capital humain et celui de la bonne gouvernance. Tous ces projets vont être intégrés dans le plan d’action prioritaire 2019-2023.

D’après le journal enquête, il invite par ailleurs tous les acteurs à s’approprier la phase II du Plan Sénégal émergent, en vue de booster le développement économique et social du « pays de la Téranga », à l’horizon 2035. Le Pse, ajoute Ibrahima Dieng, est un projet de société qui doit être porté par chaque pan de la société sénégalaise.

La rédaction