Thiès : La CEES déterminée à remettre l’Elevage sénégalais sur les rails de l’émergence …

Dakarmidi- Le déficit de pâturages est une réelle problématique pour l’Elevage au Sénégal. Les régions de Dakar et de Thiès sont de  plus en  confrontées à ce phénomène,  du fait, notamment,  de leurs assiettes foncières qui ne cessent de se rétrécir comme une peau de chagrin parce que happées par une urbanisation sauvage. Ainsi, pour le contenir, les responsables de la Convergence des Eleveurs pour l’Emergence du Sénégal (CEES, pouvoir) entendent jouer pleinement leur rôle. L’honorable député Aliou Dembourou Sow et camarades, en partenariat avec le Programme National du Développement Local (PNDL),  viennent d’initier un atelier de partage allant dans ce sens. «Le manque de pâturages est un problème sérieux  qui étrangle le secteur de l’élevage. Plusieurs, on assiste à de graves conflits (souvent meurtriers) entre éleveurs et agriculteurs. Ce qui est vrai, c’est qu’on n’a plus d’espace suffisant pour mener à bon port les  activités d’un élevage intensif. Les régions de Dakar et Thiès, pour des raisons que tout le monde connaît, sont plus exposées à ce fléau dégradant. C’est ainsi que nous avons pris nos devant en déroulant un plan d’actions. En étroit contact avec le PNDL, nous organisons cet atelier de deux(2) jours afin  mener la réflexion. Nous avons jugé utile de confier à cette rencontre de vrais acteurs du secteurs mais aussi des techniciens en la matière comme les Docteurs Yoro Alpha Diallo,  Dr Mamadou  Alassane Ba, Dr Abou Touré, Dr Maimouna Cissé (Directrice de la Recherche), Dr Méissa Ndiaye ainsi que le Dr Ibrahima Dème. Nous allons pouvoir  faire une analyse critique de l’état des lieux. Nous, éleveurs républicains, entendons constituer une véritable force de proposition face au nombreux défis qui interpellent notre  secteur», s’est expliqué le Coordonnateur de la CEES, Aliou Dembourou Sow. Lui emboîtant le pas, Oumar Ba de la Commission Administrative de la CEES, dira : «Le monde change et les éleveurs doivent s’y adapter. A cause des changements climatiques dits aussi dérèglements climatiques, nous sommes appelés à réfléchir  sur de nouveaux paradigmes en faisant usage de l’intelligence collective. Aujourd’hui, il ne suffit pas seulement de nommer les problèmes qui nous accablent, mais aussi, de faire des  propositions concrètes pour les remédier. Face à la voracité des agro-business et à l’urbanisation outrancière, il urge de faire des séances de sensibilisation. Au sortir de cette rencontre, toutes les recommandations formulées seront transmises à l’autorité suprême. »

Le Secrétaire Exécutif du PNDL, Monsieur  Mamadou Thiaw, quant ’à lui,  s’est beaucoup félicité de ce début du partenariat de sa structure avec les éleveurs républicains et veut, sur ces entrefaites,  le perpétuer au grand bénéfice de tous les éleveurs sénégalais. Poursuivant son argumentaire, le Maire apériste  de la Commune de Tassette, plaide aussi pour l’érection d’un deuxième ranch dans la région de  Thiès par ce qu’étant une zone d’élevage et d’agriculture.