Suspension prière collective du vendredi : L’imam de la Grande Mosquée pas d’accord

L’Association des imams et oulémas du Sénégal a acté mercredi, sa décision de renoncer à la prière collective du vendredi. Ce, pour éviter la propagation du coronavirus et la contamination communautaire. Une décision désapprouvée par l’imam de la Grande Mosquée de Dakar, Alioune Moussa Samb.

Coronavirus ou pas. Les prières collectives du vendredi vont se poursuivre à la Grande Moquée de Dakar.  « La prière du vendredi est une recommandation de Dieu. Donc, ne peut pas s’en passer« , a déclaré sur Rfm, imam Ratib, Alioune Moussa Samb.

Famille Tidiane

Pourtant, l’idée de renoncer – provisoirement – à la prière collective du vendredi est largement partagée chez les religieux. L’objectif est d’éviter autant que faire se peut les rassemblement en cette période où le Covid-19 s’abat au Sénégal. « Le Khalife général (Ndlr: des Tidianes) demande à tous les musulmans d’éviter les rassemblements en public. Il a recommandé à l’imam de la Zawiya El Hadji Malick Sy qui se trouve sur l’Avenue Lamine Gueye – s’il le faut – de ne pas faire la hadratoul Djouma. Vous savez la hadra et les Wazifas drainent beaucoup de monde. Il demande à tout le monde de se conformer aux directives du Président de la République et de son gouvernement« , a expliqué Abdoul Aziz Mbaye, proche de la famille Tidiane.

Ligue des imams et prédicateurs du Sénégal

Même son de cloche à la ligue des imams et prédicateurs du Sénégal: « Le premier, c’est de recommander la suspension des prières  du vendredi dans toute l’étendue du territoire national à partir du vendredi 20 mars. Et ceci, conformément aux directives de l’Islam dans de pareilles situations« , a détaillé imam, Ismaila Ndiaye.