« Je suis au service exclusif de la coalition » déclare Idrissa Seck à propos de ‘Mankoo Taxawu Senegaal’

Dakarmidi – Le président de Rewmi, Idrissa Seck signataire de la nouvelle coalition de l’opposition « Mankoo Taxawu Senegaal » comportant des partis et mouvements politiques les plus significatifs de l’opposition sénégalaise dont le Pds, le Grand Parti, l’Aj/Pads…, s’est exprimé sur ce groupement de l’opposition en direction des législatives, lors d’un entretien sur les ondes de la Radio Futurs Médias (RFM). Le patron de Rewmi a fait preuve d’engagement sans faille pour une victoire de l’opposition au soir du 30 juillet.

Sur la  question de la création de la coalition, Idrissa Seck déclare : «  ce n’était pas simple. Cela fait deux ans que nous travaillons d’arrache pied pour arriver à la mise en place de cette très large et très forte coalition de l’opposition ‘Mankoo Taxawu Senegaal’.  Aujourd’hui nous avons pu réaliser ce résultat grâce à la capacité de dépassement de tous les leaders a qui je rends un vibrant hommage, parce que tout le monde s’est rendu compte que le Sénégal traverse des moments extrêmement difficiles et dangereux pour son avenir, ou des menaces pèsent sur l’emploi des jeunes, le niveau de vie des sénégalais, l’agriculture, l’éducation…nous sommes a un moment ou tout le monde doit s’oublier pour se mettre au service exclusif du peuple sénégalais… ». Pour le leader de l’opposition, la coalition sera la solution.

Concernant  la formule avec la quelle, ils comptent aller aux législatives, Idrisssa Seck dira que : « Nous continuons à travailler sur cette question et j’ai bon espoir que nous arriverons à la meilleure formule possible et construire, en tout cas, les meilleures listes possibles pour assurer la victoire avec l’aide de Dieu.

Il indique être tenté par la tête de liste du département de Thiès : « Je n’exclus pas d’être tête de liste à Thiès. Je suis au service exclusif de la coalition qui elle même est au service exclusif du peuple sénégalais qu’il faut absolument libérer de l’emprise du régime actuel qui fait peser sur son avenir des menaces réels ». Il ajoute être certain que la victoire prochaine sera du camp de l’opposition.

La Rédaction