Sonko, ses lacunes et ses inepties…

Dakarmidi – En dehors de la fiscalité, Sonko est un nullard: tel a été le titre de mon article du 02 Juin dernier. Ce constat avait provoqué l’ire de ses partisans qui ont passé leur temps sur internet à m’insulter comme ils n’ont reçu que ce mot d’ordre. Sa dernière sortie confirme non seulement ses carences mais remet totalement en cause ses capacités d’analyse et sa connaissance de l’Etat .

Soit, il s’enferme pour débiter des sornettes . Soit , il est entouré d’aigris comme lui , déstabilisés par un esprit revanchard au point de se permettre des libertés avec la pertinence des arguments. Quand cet objet politique qui a fini d’élever l’arrogance; l’extravagance et l’insolence comme style et identité politiques , met en rapport les voyages du Président Macky Sall et des actes ou événements qui auraient dû le trouver in situ ,il y a de quoi s’interroger vraiment sur le niveau, les capacités et même le sérieux de Sonko.

Cet individu qui a l’insulte à la bouche; ignore simplement que l’agenda du Président de la République; fait l’objet d’une préparation minutieuse avec les services compétents qui, naturellement prennent en compte beaucoup de paramètres.  Il ne peut etre modifié qu’en situation d’extrême urgence nationale. Quand les institutions fonctionnent dans un pays comme le notre et prennent souverainement des décisions , le fait que le Président voyage ou pas n’a aucune forme d’importance et de priorité pour qui connaît l ‘ État ou tout au moins comment fonctionne la présidence. Il faut être carent et bête comme Sonko pour faire une compilation de coïncidence de faits pour étayer une opinion fausse.

L’ agenda du Président est une chose sérieuse qui ne se modifie pas pour des considérations légères ou sur des faits divers pouvant intéresser un sénégalais lambda. Ce Monsieur ferait mieux de s’occuper du parrainage au lieu de passer son temps à se ridiculiser par voie de presse pour des sorties  impertinentes et ridicules.

Cheikh NDIAYE Conseiller Technique Présidence de la République
Responsable politique Apr Grand yoff

La rédaction