Sonko, Mody et les autres: Quand les sirènes sonnent faux!

Dakarmidi – Il y a quelques jours, un essayiste – politicien s’est  fendu d’un texte natté d’inepties et d’affirmations aussi risibles que ridicules. Il y soutient que le Président Macky Sall aurait absolument besoin d’un second Mandat, au motif que ce serait le seul moyen  qui s’offrirait à lui, pour s’éviter des « poursuites » ! Cette dernière perspective, Wade l’a  évitée pour une raison simple : « la Communauté Internationale, n’aurait pas accepté que le Sénégal embastille un vieillard de plus de 90 ans » ! Oui, vous avez bien lu. C’est ce qu’a écrit, l’un des chouchous des médias.

En termes très simples, le Sénégal ne dispose d’aucune souveraineté judiciaire et, nulle part dans notre Constitution, le statut du Président de la République n’est clairement traité ! Il s’agit là, à n’en pas douter, soit d’une très grave carence, soit d’une inacceptable offense au peuple sénégalais. Surtout que, de manière très sélective et très suspecte, il se limite à Wade !

Mais, ce qui est autrement plus saugrenu dans les propos de l’essayiste – politicien, demeure l’association factice qu’il établit entre « second mandat » et « obligation de tout faire » – pour le Président Macky Sall – pour parvenir à cette fin. Sinon…gare aux représailles judiciaires post – pouvoir ! Incroyable !! Cet essayiste – politicien ignore les principes les plus élémentaires et les dispositions les plus simples de notre arsenal juridique.

Inconsciemment, il subodore que le Président Macky Sall, pour « échapper » à d’éventuels déboires judiciaires, n’a qu’un choix unique : la Présidence à vie !! Car, dans la logique de celui qui oublie que le « Gnang » outrancier est « Maudit », les « méfaits » attribués au Président Macky Sall, perdurent, même si celui était réélu pour un 2ème Mandat. Proprement extraordinaire !

Toutefois, avant même que s’estompe la clameur suscitée par la gravité de pareils propos, un godillot adepte de la langue de fiel et star des médias, s’autoproclame « démiurge » et investi d’un véritable dogme de l’infaillibilité et de la Science infuse. Porteur d’une vision messianique et millénariste de la Politique et après avoir, doctement et de manière hussarde, disqualifié toute la Classe Politique, il décrète que c’est lui qui a les « SOLUTIONS » pour résoudre les grandes questions qui se posent aux Sénégalais.  Au moment où, partout dans le monde, il est reconnu que la complexité et la quantité multidimensionnelle des questions existentielles qui se posent à toutes les nations, requièrent la mutualisation des forces vives des Sociétés et des compromis politiques fondés la gestion inclusive des réponses, une telle approche relève de l’archaïsme politique. L’angélisme apparent d’une telle posture, cache mal la violence d’un ego surdimensionné et un enivrement médiatique source de prétentions les plus folles, de positions qu’absolument rien ne fonde ! C’est vrai que « Sonko – Solutions » séduit une frange de notre jeunesse ; celle – là même qui subit fortement les assauts permanents et les agressions multiformes de certains médias.

Pour cette frange de notre jeunesse, « SS » est un « Guerrier », DONC incarne une « Alternative» ! Il ne s’agit nullement d’une adhésion, mais d’un mirage médiatique transposé dans le champ politique. Il est certain, qu’exceptionnels seraient les Jeunes qui, présents lors du show médiatique de «SS », pourraient dire clairement, un fragment significatif  qu’ils auraient retenu du Discours  programmatique de ce dernier. Du reste, il paraît difficile, voire impossible, de comprendre et d’accepter les propos de « SS ». Au – delà de la fanfaronnade puérile (il a « écrit les 256 Pages en 02 mois ») et de l’égocentrisme auto –valorisant (« ils m’ont traité de tous les noms… »), assortis d’atours victimaires, « SS » révèle, au grand jour, toutes ses très graves carences. Dans son discours, les diagnostics et les Propositions formulés, associent mensonges, confusions et ignorance totale.

Cela est vrai surtout, quand il aborde les Thématiques portant sur l’Agriculture, l’Industrie et l’Ecole. S’abreuvant de Pétrole et inhalant du Gaz, il est dans la fixation obsessionnelle source de toutes ses dérives. Cependant, c’est lorsqu’il fait de notre Armée Républicaine, la garante de la stabilité politique, au travers de graves mensonges indignes d’un simple Citoyen, à fortiori d’un prétendant à la plus Haute des Charges Républicaines, qu’il descend jusqu’au plus profond des abysses. La valeur politique de cette déclaration est limpide : « SS » n’aime pas le Peuple, pour lequel il n’a que mépris, qu’il apostrophe et auquel, il s’adresse avec une condescendance injurieuse et malsaine, à la hauteur de « l’affront » que ce peuple lui a infligé par le biais d’un score trop bas lors des dernières Législatives (« SS » est député par la grâce du « plus fort reste ») !

Ayant perdu le peuple, en dépit de ses puissants Réseaux médiatiques et de ses soutiens occultes, « SS », dans un aveuglement haineux, prépare la défaite inéluctable de toute l’Opposition. Sombre perspective qu’il refuse d’accepter jusqu’à l’usage de toutes les forfaitures morales, jusques y compris l’usage de la parole divinatoire mensongère (« Macky se prépare à proclamer sa victoire autour de 54% des voix… ») et l’Appel au Coup d’Etat militaire !!!!

Bref « Sonko – Solutions » nous le rappelle : Tout ce qui brille n’est pas de l’OR.

Dans le même temps, un ancien Marquis de la Dynastie déchue, « Wade – Assemblée », pour le nommer, se déchaîne et jette le venin de l’anathème sur le « pouvoir » qu’il accuse d’être « une dictature ethnique, raciale (sic), clanique et familiale » et de « mettre le pays en danger » ! Venant de Wade Dudu, de tels propos ne choquent guère. Mais quand il s’agit d’un Thème récurrent agité par des pans entiers de l’Opposition, l’on mesure son extrême gravité.

L’usage politicien de l’Ethnie, a été et demeure le principal facteur d’embrasement des Nations africaines, un vecteur de génocides et d’implosion des Etats. Fort heureusement, en dépit des discours de haine proférés par les marchands du chaos organisé, le peuple sénégalais demeure plus que jamais jaloux de son « vivre – ensemble » fondé sur la coexistence et l’imbrication de tous les Groupes socioculturels qui structurent son être et lui confèrent une âme.

Précisément, ce peuple a compris que le Président Macky Sall est le garant suprême et le principal défenseur de cette unité fondamentale, comme en attestent ses Victoires et celles de son Camp dans la Diaspora, dans toutes les Régions et dans toutes les Ethnies, durant toutes les Elections qui se sont déroulées au Sénégal depuis 2012.

Non, le peuple sénégalais n’entend pas et ne saurait entendre le discours national – populiste et funeste porté par les « Politiciens des Mille Collines » !

LA CAVE (CELLULE D’APPUI ET DE VEILLE STRATEGIQUE DE L’APR)

La rédaction