Sociétés minières: La ministre des mines insiste sur la responsabilité sociétale

 Dakarmidi – Aïssatou Sophie Gladima Siby, la ministre des Mines et de la Géologie, a rappelé  aujourd’hui, jeudi 2 août 2018 la responsabilité sociétale qui pèse sur les sociétés minières qui investissent au Sénégal.
« Certes, les sociétés qui viennent investir cherchent du profit mais elles ne doivent pas oublier leurs responsabilités sociétales », a dit Mme Siby.
Elle s’exprimait à l’occasion de la réception d’une délégation de dix-huit imams et chef des localités de Sabadola (Kédougou) et environs bénéficiaires des billets de La Mecque offerts par la compagnie Sabodala Gold opération S.A qui a également donné un bus à ces communautés.
D’après l’aps, le ministre des Mines et de la Géologie Aïssatou Sophie Gladima Siby a indiqué que les populations doivent coopérer avec les compagnies aurifères ou minières, saluant « le bel exemple des dix-huit imams et chef de village de Sabadola bénéficiaires des billets de Mecque et d’un bus de la compagnie Gold opération S.A ».
« S’il y’avait pas cette étroite collaboration entre les populations et la compagnie Gold corporation S.A, les relations auraient été tendues et il n’y aurait pas eu cette visite de courtoisie », a dit Mme Aïssatou Sophie Gladima Siby.
« C’est pourquoi cette visite de courtoisie des imams et chefs de village de Sabadola bénéficiaires des billets de Mecque de la compagnie Gold corporation S.A est un bel exemple de collaboration à suivre », a-t-elle indiqué.
Elle se dit « satisfaite » de « l’étroite coloration » entre l’Etat du Sénégal et les populations ainsi qu’avec celle de la compagnie Sabodala Gold corporation S.A.
« C’est important que 40% de la main d’œuvre de cette compagnie soit de la main d’œuvre locale, mais c’est important d’insister auprès des jeunes pour qu’ils acceptent d’aller se former’’, a souligné Mme Siby.
La ministre a félicité la compagnie « d’avoir réussi à établir une relation de confiance avec les populations ».
« L’Etat a compris très tôt que l’exploitation de l’or s’accompagne souvent du grand banditisme et il a très tôt pris les devants par l’installation de postes de sécurité », a souligné le chef de la délégation, Sara Cissokho.
La rédaction