Sheikh Alassane Sène sur le plateau de « Pencum Askawi » : « il faut donner de la matière à Macky Sall et lui imposer la cohabitation »

Dakarmidi – Invité du plateau « Pencum Askan wi » de Françoise Hélène Gaye, Sheikh Alassane Sène est largement revenu sur son séjour carcéral. Le Sheikh qui dit dépasser cet épisode pour avoir pardonné tout le monde a abordé le sujet sur demande de Françoise Hélène Gaye qui aussi l’a interpellé sur son choix porté sur Mankoo Taxawu Senegal en direction des législatives. Sur ce point précis, le Sheikh a partagé sa conviction, son choix naturel pour Mankoo au détriment de Benno, un choix qui n’est rien d’autre qu’une suite logique de son combat de tout le temps, au côté du peuple.

« Mes principes m’ont dicté cette trajectoire car, je considère que l’opposition est plus proche du peuple que le pouvoir. Delà, Sheikh Alassane Sène, a dispensé son rêve, celui de voir au soir du 30 juillet, l’assemblée nationale sortir des mains du président Macky Sall. Car pour lui, là est l’unique solution pour aider le chef de l’Etat, « à diminuer tous ces pouvoirs qui sont actuellement entre ses mains ». « Bien que nous n’avons pas les mêmes convictions, ni les mêmes orientations, mais l’urgence du moment fait que nous avons fait preuve de dépassement et conjugué nos forces autour de l’essentiel pour libérer le Sénégal des goulots d’un régime dictatorial », a défendu le Sheikh parlant de sa présence dans Mankoo. Il a par ailleurs évoqué dans le fond son passé carcéral.

En effet, dans un témoignage choquant et poignant, le guide religieux est revenu sur la persécution que lui a fait subir pendant 13 mois, le régime de son ancien ami, le Président Macky Sall. Sans état d’âme, Sheikh Alassane Sène a détaillé le récit de son arrestation, ses péripéties et les conditions de vie « indécentes » auxquelles, il était soumis. De son interpellation au brandissement des 5 chefs d’accusations puis le mandat de dépôt, en passant par les différentes auditions, aucun détail n’a été omis par Shasty. Même la décision de le reprendre après l’avoir blanchi par des preuves nettes publiées dans la presse a été rappelée. Décision selon le Sheikh, émanant de la chancellerie.

Un autre fait important à signaler, c’est l’un des chefs d’accusation « Extorsion de fonds au président de la République » qui a été ensuite gommé de la liste sur demande du « palais » qui ne voulait pas faire figurer cet élément dans cette affaire. Même la vie au sein du cachot et les rencontres inédites qu’il y a eu ont été relatées par le Sheikh en parabole.

Vexations, vilenies, rebuffades tout y étaient, une panoplie d’expériences qui ont alimenté les placards d’anecdotes de Shasty qui en ce sens a révélé que ce sont des fourmis avec qui, il avait appris à cohabiter, qui l’ont inspiré la création du groupe Midi Media dont Dakarmidi est un démembrement, une vitrine qui est là pour contrecarrer toutes les tentatives de dénigrement de personnes dignes dans la gratuité. En attendant que débarque dans la gare, le train d’un renouveau à l’hémicycle

La Rédaction