Sénégal / Gouvernement : Après avoir sorti la Senelec des ténèbres, Mouhamadou Makhtar Cissé propulsé à la tête du Pétrole et des Énergies

«L’énergie de tous les possibles». Nommé ministre du Pétrole et des Énergies, Makhtar Cissé a sorti la Senelec des ténèbres. Cet homme de défis est assurément l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.

Sénégal / Gouvernement : Après avoir sorti la Senelec des ténèbres, Mouhamadou Makhtar Cissé propulsé à la tête du Pétrole et des Énergies.
Partager
Au service de l’État depuis plus de 20 ans, le nouveau ministre de l’Energie et du Pétrole a un parcours sans faute.
Après une Maîtrise en sciences juridiques, option Droit des Affaires, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, il a été membre du Barreau de Dakar pendant deux ans avant de réussir au concours d’entrée à l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (Enam).
Après une formation de deux (2) ans, il en est sorti avec le Brevet d’Inspecteur des Douanes, Major de sa promotion.

PENDANT CINQ (5) ANS, IL A ÉTÉ TOUR A TOUR : vérificateur au Bureau des
Douanes de Dakar Port Sud ; assistant du Coordonnateur général de la Direction générale des Douanes, cumulativement avec ses fonctions de chargé de l’intérim du Chef du Bureau des Affaires Juridiques et du Contentieux et chargé des poursuites au Bureau des Enquêtes et du Contentieux de la Direction du Renseignement et de la Lutte contre la Fraude.
Mouhamadou Makhtar Cissé sera ensuite nommé Directeur de Cabinet du Ministre de la Pêche du Gouvernement du Sénégal.
À partir de février 2002, sorti comme major du concours d’entrée à l’Inspection générale d’État, il ira servir à la Présidence de la République pendant huit (08) ans.
Le 24 Décembre 2009, il est nommé Directeur général des Douanes du Sénégal.
Ancien du Prytanée Militaire de Saint-Louis où il a obtenu son Brevet de Préparation Militaire Elémentaire, son Brevet de Préparation Militaire Supérieure, son Brevet de parachutiste et son Baccalauréat avec mention Assez Bien, il est depuis une dizaine d’années formateur en Économie douanière et Techniques du commerce international.

Il est en outre titulaire d’un Dea en Droit privé, d’un Dea en science politique et d’un Master en Finance et Gestion publiques.
Ministre du Budget puis directeur de cabinet du Président, il sera nommé directeur général de Senelec. Les Sénégalais ont surtout gardé de lui, son passage dans cette direction puisqu’il a su reconcilier la Senelec avec les Sénégalais.

C’est sous son magistère que les délestages sont devenus de vieux souvenirs et que Senelec a recommencé à faire des bénéfices.