Sédhiou : « Aucun jeune ne devrait penser à l’émigration clandestine, d’ici 2035 » (ministre)

«D’ici à 2035, aucun jeune ne devrait penser à l’émigration clandestine ». Ces propos sont de Moussa Baldé, le ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural en visite ce samedi à Sédhiou et visiblement ragaillardi par ce qu’il a vu et entendu.

En compagnie de Mme Iréne Mingasso, ambassadrice de l’Union Européenne (UE) et M. Alberto Virelle, ambassadeur du Royaume d’Espagne Moussa Baldé a visité les deux fermes modernes individuelles et villageoises du Projet d’appui à la réduction de la migration à travers la création d’emplois ruraux au Sénégal (Pacersen).

Pour le ministre, l’espoir est permis car, dit-il, tout ce qu’il a vu cadre bien avec les ambitions du Sénégal dans son Plan Sénégal émergent.