Scandale au cœur de la République : Scandale au cœur de la corniche

Pape Alé Niang, pourtant très bon journaliste, teigneux et prompt à lever les moindres lièvres de l’actuel régime, traîne de véritables lacunes dans le comportement.

Adulé et caressé dans le sens du poil par les pourfendeurs les plus sévères du régime du président Sall, voilà que l’auteur de scandale au cœur de la République signe lui-même son énième scandale, cette fois ci, au cœur de la corniche. Et en pleine nuit s’il vous plaît. Ivre comme un Polonais après une virée nocturne chez N?…, bar très prisé par notre ami. Sur la route de son retour, et depuis le volant de sa voiture, il percute plusieurs véhicules et crée un indescriptible carambolage. Très fin comme d’habitude, il s’est vite permis de nous servir salades et boniments, soutenant qu’il a été victime d’un complot. Patati patatat….Quel manque de courage, quel cécité déontologique, quelle gravissime irresponsabilité d’un arroseur qui lui même, a fini d’arroser encore sa personne, d’alcool. Rires…Oui, puisque le test d’alcoolémie de notre donneur de leçons de gouvernance a été sans équivoque. Notre Pape Alé national était en état d’ébriété au moment du choc qui fit rapidement tollé autour de lui. Mieux, de sources journalistiques et policières dignes de foi, il nous est encore revenu que dès son extirpation du véhicule, le sieur Niang s’est mis à abreuver d’injures la République. Les unes plus vulgaires que les autres. Consciencieusement ou non, le coup est déjà parti, bien noté par la presse et la police présentes sur les lieux. Sous leur oeil médusé ainsi que sous celui de quelques badauds sur place au moment des faits. Voici un journaliste chevronné, doyen aujourd’hui, très suivi dans ses moindres chroniques et autres revues de presse et travaux d’investigation, qui malheureusement est en conflit avec l’éthique et la déontologie. Comme disait l’autre après avoir été surpris par le comportement peu orthodoxe d’un de ses idoles  » Les supposés grands de ce monde savent être petits ».
Et Pape Alé, encore une fois, a été petit. Le souvenir de son accident d’il ya quelques petites années sur le couloir de la mort où il heurtait un Guinéen est encore frais dans les mémoires. Et là aussi, le motif était  » conduite en état d’ivresse ». Pauvre de Pape Alé !
Imaginez, si ce qui arrive à ce « héro » anti-regime arrivait à un journaliste comme Abdou Latif Coulibaly, Mamadou Sy Tounkara, Alioune Fall ou encore l’ami Souleymane Jules Diop, souteneurs de Macky Sall et de son régime ? Tout le Sénégal des donneurs de leçons d’éthique, de morale, ainsi que des meilleurs insulteurs auraient arboré leurs plus beaux manteaux de tireurs d’élite pour décocher sans fin ni cesse d’infinies flèches et des plus empoisonnées. C’est cela la réalité. Soutenez donc Pape Alé Niang. Soutenons le si vous voulez. Mais disons au sieur Niang la vérité. Il a le droit de s’amuser oui! Mais il a le devoir de rester sur terre. Il n’est pas n’importe qui pour continuer à se permettre n’importe quoi et vouloir espérer rester suivi et considéré. Il a encore franchi le Rubicon, dommage. Pape a certes besoin de notre soutien. Mais pour le soutenir et mieux le soutenir, la meilleure posture est de lui dire la vérité. Un grand journaliste comme cet homme ne saurait être un ennemi de la République au point d’en insulter toute la chaîne juste à cause de l’emprise de l’alcool qui a fini de le coloniser. Le juge a déjà été très clément, magnanime et indulgent. Cela, Pape ne saurait le contester, tout comme ses supporters souvent démagogues et zélés à l’excès. Aidons ce brave homme, ce frère, ce confrère, à devenir enfin responsable dans les missions qu’il a choisies de mener pour notre pays. Mais en lui conseillant tout simplement de maîtriser ou d’abandonner l’eau de feu. Sinon Bacchus a encore de beaux jours devant lui avec son fidèle Pape Alé Niang qui demande à l’autre de se laver là-bas du côté du Coud, tandis que lui, ne se lave presque jamais de ses scandales que lui causent tout le temps l’alcool, uniquement l’alcool.

Mamadou Biguine Gueye
Responsable de l’Apr à Fatick
Coordonnateur du mouvement Malaw