SAINT-LOUIS : LE FESTIVAL DE JAZZ CLÔTURÉ EN BEAUTÉ PAR LA BANDE À FEU HABIB FAYE

Le dernier concert du festival international de jazz de Saint-Louis a été clôturé en beauté mardi par la Bande à feu Habib Faye composée du célèbre quatuor regroupant le guitariste, Vieux Mac Faye, le joueur de kora, Abdoulaye Cissokho, le batteur, Makhtar Samba et par le trompettiste, jules Guèye.

Pendant un tour d’horloge, ils ont gratifié le public, venu nombreux, d’une symphonie musicale parfaitement harmonisée, témoin d’une longue collaboration entre ces grands noms de la musique sénégalais.

‘’Pour moi c’est une satisfaction, un grand plaisir de partager la scène avec des potes’’, a déclaré Jules Guèye après cette prestation.

‘’Vraiment je suis très content de quitter cette scène, de voir que les gens adhèrent à cet esprit jazz’’, a également affirmé son acolyte, Vieux Mac Faye, invitant les citoyens à s’approprier sans réserve ce patrimoine national.

‘’Moi c’est devenu mon combat. Comment, je ne sais pas. Mais il faut faire vivre ce festival’’, a-t-il martelé.

Il a par ailleurs souligné que cette communion était une manière pour eux de rendre hommage à leur frère musicien décédé l’an dernier, Habib Faye avec qui il partageait ce podium.

‘’C’est une fierté de se retrouver et de rendre hommage à un ami, un pote, Habib Faye, quelqu’un avec qui on était tous les soirs à travers nos concerts respectifs’’, a pour sa part soutenu le batteur, Makhtar Samba, après cet hommage rendu à son vieil ami Habib Faye.

Ce que je retiens de lui c’est sa grande musicalité et son esprit très ouvert, a-t-il fait savoir, ajoutant que’’ là où il est, Habib est heureux de savoir qu’on pérennise sa musique. Il est avec nous et il sera toujours avec nous’’.

APS