Résilience contre Covid-19 : La furie des chefs de quartier de Ouakam contre le maire Samba Bathily Diallo

A l’heure de la distribution des vivres dans le cadre du programme de résilience économique et sociale, le très controversé maire de Ouakam est encore pointé d’un doigt accusateur par les délégués de quartier. Lesquels ont décidé de mobiliser toutes les populations de la commune pour disent-ils « s’opposer à la gestion nébuleuse de Samba Bathily Diallo ».

A rappeler que dans un passé encore très récent, l’édile de Ouakam Samba Bathily Diallo s’était signalé dans une cacophonie en donnant de vraies fausses informations sur le nombre de cas de personnes atteintes de Covid-19, dans la commune.

Mieux, il s’était même permis de livrer des statistiques, totalement en déphasage avec la réalité, et qui ont été battues en brèche par les services de santé et ses propres admistrés.

Même s’il se targue d’avoir mis en place un conseil communal de lutte contre le Covid-19, au sein duquel il a cité une commission sociale chargée d’installer les comités de quartier pour une distribution « transparente » des vivres, il n’en demeure pas moins que Bathily n’inspire pas trop confiance aux chefs de quartier.

En effet, le vieux délégué de quartier El Hadji Rawane Diop s’est offusqué contre l’exclusion dont il a fait l’objet au profit d’une dame délibérément choisie par le maire de Ouakam.

Le collectif des chefs de quartier a affirmé d’ailleurs ne rien comprendre des tenants et aboutissants, dans la confection des listes de bénéficiaires, encore moins les destinataires des bons d’enlèvement.