Répliques à Cissé Lo : Aymérou Gning et Awa Niang mis sous les fourches caudines…

Dakarmidi- Les récentes sorties-spectacles de l’honorable Député Moustapha Cissé Lo ont l’heur de créer le tsunami au sein de  l’Assemblée Nationale et, notamment, au niveau de la mouvance présidentielle. El Pistolero a encore frappé et, sans ménagement du reste. Il a mis, ainsi, à nu certaines tares, incuries et autres scories de notre administration. Chaque prise de parole du premier vice-président de l’Assemblée Nationale en vaut son pesant d’or .Tel Jean-Bouche-d’or, le Président du Parlement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO), ne cache pas ses vérités. Du moins, il les crache et, pesamment. Devant les Ministres et autres agents de l’Etat, il sort les gros cafards qui enrhument la machine qui nous mène …vers l’émergence socio-économique. Avec son courage légendaire et son franc-parler connu et reconnu, le Président Cissé a tapé fort. Tant il veut arrêter l’hémorragie, mettre fin au dépeçage de «Sunugaal» par  ces aigrefins, cette race de rapaces voraces.
Quoi de plus légitime que de dire non et d’alerter quand l’héritage commun est menacé. «Quand on refuse, on dit non», nous instruisait le grand  écrivain ivoirien, Ahmadou Kourouma (1927-2003). En faisant ses sorties…électriques, El Pistolero  entend rendre service au Président de la République son Excellence Macky Sall. En sus, il assume son rôle de parlementaire, d’élu du peuple  qui se doit d’être un écho sonore, une vibration de ses mandants.  Il n’adopte pas  la posture de  dormeur mais, d’un veilleur attentionné ! Oui, le Président Cissé Lo ne sera jamais de ce club de courtisans peuplé d’adeptes de l’acquiescement obnubilés par de simples strapontins et autres subsides. Mieux, il n’est pas un goulu du pouvoir personnel (Son passage à la tête du Parlement de la CEDEAO suffit par le démontrer par mille !). Il se met du côté du peuple souverain comme il a eu à le faire en 2007-2008 quand le Président Macky était la cible  privilégiée de la dynastie wadienne. La suite, vous le connaissez…

Aujourd’hui, le Président Macky travaille à l’élévation du niveau de vie des populations sénégalaises, aucun citoyen sérieux  n’en doute. Il a un actif envié et enviable qui vient de militer grandement  à sa réélection à la dernière Présidentielle du 24 Février 2019. Dieu sait que le Président Moustapha Cissé Lo a pesé de tout son poids comme, du reste, en 2012, pour le triomphe de sa cause. Ceux qui s’empressent à le critiquer n’ont aucune raison à le faire sinon ils sont animés par une méchanceté gratuite et une hauteur de vision ne dépassant pas le bout de leur nez. Monsieur Aymérou Gning et Madame Awa Niang, respectivement Président du Groupe Parlementaire de la majorité présidentielle (Benno Bokk Yakaar) et deuxième Questeur de l’Assemblée Nationale,  sont mal placés pour  lui servir une leçon de morale. Ces ceux-là étaient inconnus du bataillon marron –beige et, c’est après la période des vaches grasses qu’ils ont rejoint les prairies afin de se sustenter avec goinfrerie. Le Président Gning, on se le rappelle, qui était conseiller du Président Macky alors Premier Ministre, l’avait  quitté  tôt pour plaire au Pape du «Sopi» qui avait décrété l’opération  la «DéMackysation», courant 2008-2009. Quant’ à Aa Niang, elle, elle n’a aucun titre de gloire à faire valoir. L’on sait par quel moyen elle a eu sa promotion : bouchez vos oreilles , chers amis ! .Qu’ils ne se trompent donc pas de combat. Qu’ils aillent voir, ailleurs !