Rentrée parlementaire à Ouagadougou (Burkina Faso) : Cissé Lo livre un discours d’espoir…

Dakarmidi- Les députés de la 7ème législature de l’Assemblée Nationale du Burkina Faso viennent de procéder à l’ouverture de la deuxième session ordinaire 2019 de leur institution. Le Président du Parlement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO), son Excellence Moustapha Cissé Lo, invité pour la circonstance, a livré un discours porteur devant ses collègues : «Nous venons répondre à l’invitation de son Excellence Monsieur Alassane Bala Sakande, Président de l’Assemblée Nationale du Burkina Faso. Cette invitation est une marque d’estime, d’attention à l’égard du Parlement communautaire. Nous, en ce qui nous concerne, nous ne cessons de diriger nos efforts pour la consolidation des relations entre nos deux institutions. Au terme de ses travaux, des échanges fructueux profitables à tous seront faits. Vous ne pouvez pas imaginer la joie immense qui nous anime en venant prendre part à cette session », a dit Cissé Lo qui, de recommander : «Cette 4ème législative du Parlement de la CEDEAO va connaître son épilogue dans 4 mois. En Novembre prochain, nous allons écrire aux différentes assemblées nationales de la Communauté pour qu’elles procèdent à l’élection de leurs représentants devant siéger pour la 5 ème législature. Nous leur demandons de tenir bien en compte l’aspect parité (soit 30% attribués aux femmes). Il faut qu’on se conforme à cette loi-là», s’est expliqué le Président Moustapha Cissé Lo. Les questions liées au terrorisme et à la gestion des conflits en Afrique au Sud du Sahara étaient également au cœur du discours du Président du Parlement Communautaire : «Le terrorisme, l’intégrisme religieux et des conflits interethniques et /ou inter-états continuent de miner la région ouest-africaine. Nous devons agir le plus rapidement pour les contenir. Cela constitue une lourde menace pour la libre circulation des personnes et de leurs biens, notre cohésion sociale mais aussi porte dommage à toute initiative de développement. Nous devons tout faire pour préserver notre unité. Qu’on se lève comme un seul homme pour stopper l’action néfaste de ces semeurs de la terreur !»