Rencontre du Mfdc : Salif Sadio fait faux bond

La montagne que constituait la convocation, par le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc), de l’Assemblée générale de Koundjoughor (Bignona) a accouché d’une souris. Le chef des forces combattantes, Salif Sadio que tout le monde attendait n’a pas fait le déplacement. Il a envoyé deux lieutenants à savoir Ousmane Diedhiou et le capitaine Sagna.

Après les salutations d’usage, cinq représentants des populations ont été autorisés à prendre la parole. Ces derniers ont demandé aux émissaires de Salif Sadio, pourquoi ils s’opposent à la construction des infrastructures de développement en Casamance et comment ils apprécient la victoire de Sonko dans le Sud lors de la présidentielle du 24 février.

Sur le premier point, les lieutenants de Salif Sadio ont déclaré que s’ils ne sont pas impliqués dans les projets, ils continueront à s’opposer à leur réalisation.

Sur le second, les maquisards ont minimisé : «Que les Casamançais votent pour lui ou non, ce n’est pas notre problème», ont-ils déclaré.

Après un repas copieux offert gracieusement à tous ceux qui ont fait le déplacement, chacun est retourné comme il était venu.

Seulement le protocole a été quelque peu lourd pour la presse qui devait être acceptée d’abord par le comité d’organisation que tout le monde ne connaissait pas avant de pouvoir entrer dans le village.