Réforme Constitutionnelle : Macky Sall vise aussi l’Assemblée nationale

Dakarmidi – Dans le projet de loi portant suppression du poste de Premier ministre soumis à l’Assemblée nationale, le Président Macky Sall a glissé, révèle L’Observateur, un amendement à l’article 63 de la Constitution adoptée lors du référendum du 7 janvier 2001. Désormais, le chef de l’État sera le seul à pouvoir convoquer une session extraordinaire de l’Assemblée nationale.

Or, dans sa version actuelle, il est écrit que l’institution pouvait se réunir en session extraordinaire, sur un ordre du jour bien déterminé, soit sur décision de son bureau, sur demande écrite de plus de la moitié de ses membres adressée à son Président, sur décision du président de la République seul ou sur proposition du Premier ministre.

Avec Seneweb