Réflexion: La revalorisation de l’indemnité de logement en question

Dakarmidi – Selon UNESCO, le logement est un intrant pédagogique car 80% du travail de l’enseignent se fait à la maison.C’est dans cette optique que le gouvernement du Sénégal a signé un protocole d’accord avec le G6 en avril 2018.Dans ce protocole, l’indemnité de logement doit subir une hausse de 40 000 étalée en plusieurs tranches : 15 mille à partir de fin octobre 2018,10000 à partir de janvier 2019 et 15 mille à partir de janvier 2020.
Mais à la fin du mois d’octobre 2018,les enseignants ont constaté une baisse de leur salaire en lieu et place d’une augmentation.

Grande fut alors la surprise des enseignants qui n’ont pas manqué de souligner cet état de fait.
Pour amener une réponse aux inquiétudes des enseignants ,la direction de la solde et le ministère de l’économie et des finances ont sorti des communiqués.
Le premier communiqué de la direction de la solde enfonce le clou car les enseignants ont eu droit à des injures et des propos déplacés.

Le communiqué du ministère de l’économie a essayé de confirmer la revalorisation de l’indemnité de logement,en expliquant que cette baisse des salaires est liée à des retenues: avance Tabaski, retraite complémentaire FRN, l’imposition des 15 mille.Cette derrière varie de 1500 à 3000 selon la situation matrimoniale donc il doit y’avoir une augmentation variant de 750 à 2800… F

Il semble qu’en législation, l’indemnité de logement n’est pas imposable.
Ma question est la suivante : Pourquoi de collègues n’ont pas senti cette augmentation même si c’est 750?
Je suis un enseignant X,au mois de septembre,on m’a viré 100 mille Francs, normalement au mois d’octobre,je dois avoir 100 mille F plus quelques francs mais je me retrouve avec moins de 100 mille,on m’a volé…

L’État a augmenté 15000 et les retenues sont de 12 mille plus source selon la situation de l’agent donc cette augmentation pouvaient les régler.
Les explications du gouvernement sénégalais ne tiennent pas

fatambow@gmail.com

La rédaction