Recouvrement de 200 milliards dans la traque des biens mal acquis: l’explication détaillée de Mimi

Dakarmidi – L’ancienne ministre de la Justice, Aminata Touré, qui avait été violemment critiquée sur kes réseaux sociaux pour avour annoncé le recouvrement de  200 milliards FCFA dans la traque des bien supposés mal acquis, a décidé de donner dans les détails la preuve de la véracité de sa déclaration. Pour ce faire, elle est revenue avec précision sur  les différentes opérations, menées i depuis 2012, et qui ont permis à l’Etat du Sénégal de remettre dans ses caisses 200 milliards de FCFA. Nous livrons ci dessous les détails offerts  par  l’ancienne garde des Sceau, en réponse à ces détracteurs.

1. Dénonciation du montage financier de l’Aéroport Blaise Diagne mettant en cause les intérêts de l’Etat du Sénégal : Gain de 100 milliards par rapport au montant préalablement dû par l’Etat du Sénégal aux créanciers

2. Ticket d’entrée DP World pour la concession du Port de Dakar : 37 milliards

3. Reprise AHS : entreprise estimée à 50 milliards

4. Reprise du complexe immobilier de Eden Rock : 7 appartements à 650 millions l’unité : 4,55 milliards

5. Dettes de Abbas Jaber de la Sonacos : 5 milliards

6. Comptes bancaires de Karim Wade à Monaco : 8 milliards

7. Tahibou Ndiaye : 3 milliards dont une maison estimée à 2 milliards

8. Aida Ndiongue dans l’affaire : 47 millards

Total effectif : 254,55 milliards

Reste à être payé à l’Etat du Sénégal :

– 113 milliards d’amende assortie à la condamnation de Karim Wade

-138 millards d’amende assortie à la condamnation de Abou Khalil Bourgi

Opérations en cours de procédure

– Deux appartements dans le 16 ème arrondissement de Paris au nom de Karim Wade faisant l’objet d’une demande de confiscation de la part du Parquet Général près la Cour d’Appel de Paris pour le compte de l’Etat du Sénégal.

– Un montant d’un million de dollars correspondant au montant de l’assurance vie de Karim Wade, saisi au Luxembourg et faisant en ce moment l’objet d’une procédure de rapatriement