Rapports 2016-2019: Macky Sall a promis de mettre en oeuvre les recommandations de l’Ige

Le président Macky Sall a reçu les rapports de l’Inspection générale d’Etat (ige), qui a fait plusieurs constatations sur la gouvernance, la gestion administrative, le système et mode de recrutement, entre autres.

Les recommandations de l’IGE

Gouvernance, mode de gestion administrative et organisationnelle, procédure et système de passation de marchés sont entre autres, les principales recommandations de l’IGE, qui vient de remettre au chef de l’Etat ses rapports sur la période 2016-2019.

L’avis du chef de l’Etat

Si on se fie du tweet de Macky Sall, c’est une occasion de partager des propositions stratégiques sur la gestion de l’Etat et de ses démembrements. Introspection, responsabilité individuelle et collective, voilà ce à quoi invite le rapport de l’IGE. Le président Macky Sall s’est engagé à veiller à la mise en oeuvre immédiate et intégrale des propositions.

Absence de contrat

Par exemple, le recours inapproprié au contrat de prestation de service pour le recrutement ou le maintien en activité d’agents de l’état a été constaté par rapport à la gestion administrative des cadres fonctionnelles. L’absence de contrats dûment enregistrés par les services des Impôts et domaines est notée au niveau d’une direction du ministère chargé de l’Urbanisme.

Inacceptable

La composition irrégulière de la commission des marchés de certaines autorités contractantes a été aussi décriée, le fractionnement de dépenses en violation des dispositions de l’article 54-5 du code des marchés publics, mais aussi la question du foncier et la gestion de certaines agences ont été aussi décriées.

Au sommet

Le rapport 2018-2019 a aussi constaté un défaut d’harmonisations des fichiers informatiques des allocataires des bourses et aides tenues par la direction des bourses à la direction générale de l’enseignement supérieur et à la direction générale du budget.

Mauvaise gestion

L’Inspection générale d’Etat a aussi effectué plusieurs constatations par rapport au mode de gestion de certaines structures comme le Cetud.