Qui va le plus souffrir de l’embargo ? (Par Dr Mohamed Diallo)

Dakarmidi  – En privant les axes routiers du Mali, le Niger va se couper de la Guinée, du Sénégal, de la Gambie ainsi que la Mauritanie et pas conséquent du Maroc d’où viennent les fruits que nous consommons.

Les maliens produisent chaque année plus de riz qu’ils n’en consomment, alors qu’au Niger, la production locale fait vraiment pitié.
Les maliens ont 3 barrages opérationnels dans le fleuve Niger alors qu’au Mali, le barrage de Kandadji étant mythe, les coupures intempestives font de cette localité de l’Afrique de l’ouest une zone à risque.

Saviez-vous qu’en droit des conflits, le PIB/habitant/an au Mali est de 900 dollars contre 400 dollars au Niger ?
Sur le plan de l’IDH, le Mali est devant le Burkina Faso, la Sierra Leone, le Burundi, le Tchad, le Sud Soudan, la République centrafricaine et le Niger qui occupe la dernière place de l’univers.
Les fonds alloués par la BCEAO au Mali ne représentent que 10% du budget.

Le Nigeria a refusé d’envoyer son armée au Mali, ridiculisant d’avantage la CEDEAO déjà humiliée par le vaillant peuple malien.

Attention au retour de bâton, ce qui est en train de se passer au Mali va réveiller non seulement les peuples africains mais aussi donner des idées à nos amis, les gilets jaunes, que nous encourageons vivement à reprendre la lutte.

Dr Mohamed Diallo
Président du parti URV
Petit Berger au service de la nation