Quelques gouttes d’eau à Dakar et les inondations reprennent de plus belle

Dakarmidi – Le feuilleton AIBD reprend de plus belle. Après avoir enregistré ses premières pluies, le mercredi dernier la capitale sénégalaise et sa banlieue ont commencé à patauger. Plusieurs artères étaient presque impraticables. L’AIBD non fonctionnel durant un moment

Les automobilistes circulaient difficilement à cause des eaux mais aussi des vents violents. Ce qui a occasionné des embouteillages monstres et des détours pour échapper à l’emprise des eaux. C’était le cas au niveau des artères du Pont Sacré-Cœur, de la Zone de Captage, de Ouakam, des Parcelles Assainies entre autres lieux, devenus presque impraticables à cause de la quantité d’eau.

La piste de l’Aéroport international Blaise Diagne de Dias n’a pas été non plus épargnée par les pluies. Des avions stationnés sur le tarmac ont subi les effets du mauvais temps. Même le trafic aérien a connu quelques perturbations, poussant les autorités aéroportuaires à dérouter plusieurs vols à destination du Sénégal vers la sous-région. Ainsi, selon nos sources, les appareils de Meridiana, Ethopian Airlines et Asky Airlines, à destination du Sénégal, ont été redirigés vers Banjul. Ceux de Brussels Airlines et de Kenya Airways, en partance pour AIBD, ont atterri respectivement à Conakry et Bamako. Toutefois, le trafic a repris son cours normal à 18h30. C’est ce qu’a affirmé Tidiane Tamba, un des responsables de la cellule de communication de LAS (Limak-Aibd-Summa).

‘’Nous avons subi une situation météorologique exceptionnelle. Il y a eu beaucoup de vents, de poussière et d’eau. Ceci a nécessité qu’on déroute les vols vers les capitales les plus proches. C’est ce qui se passe dans tous les aéroports du monde lorsqu’une situation pareille se produit’’, a-t-il confié au téléphone. Précisant que l’activité aéroportuaire a été interrompue juste pendant une (1) heure de temps, M. Tamba a indiqué ‘’qu’il y a eu des dégâts mineurs mais qui sont gérables’’. D’ailleurs, face à cette situation, le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye a fait un déplacement sur les lieux.

La Rédaction avec Enquête